Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Admin
Messages : 638
Framboises : 2450
Date d'inscription : 14/10/2012
Age : 19
Localisation : Dans les couloirs. Faux en mains pour tuer un vampire
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Privé Samuel] << J'aime bien être sur le toit. Y a personne pour me faire chier comme ça. >>

le Ven 26 Aoû - 12:38


Arrivé dans la chambre, Courtney imita le brun et retira sa veste avant de se mettre à pied nu. En attendant que le bain soit prêt, elle partit s’installer sur le lit, finissant par s’asseoir en tailleur en entendant son petit-ami lui adresser la parole.

_D’ailleurs il faudra qu’on s’approprie une chambre double à nouveau.. Quoi que, on a besoin que d’un seul lit, mais ce serait bien ! Comme avant..

« Pas besoin. Suffit que l’un apporte ses affaires dans la chambre de l’autre et c’bon. Donc soit je te fais un peu de place dans mon bordel, soit je fous le bordel dans ton rangement ! »

La brune prit un air innocent avant de finalement se mettre à rire. Elle ne mentait pas, et le brun devait le savoir, le rangement n’était pas le meilleur ami de l’hybride. Autant elle pouvait se montrer sérieuse et ordonnée dans son travail à l’Association, autant pour tout le reste, elle ne l’était absolument pas. Il n’était pas rare, lorsqu’ils avaient une chambre double, que ses affaires trainent au sol, et que ce soit le brun qui finisse par ranger car ce n’était certainement pas elle qui allait le faire.
Tandis que son petit-ami s’occupait du bain, Courtney fit le tour de la chambre et finit par s’arrêter devant le calendrier. En voyant une date approchée, elle réalisa qu’elle l’avait complétement oublié. Avec tout ce qu’il s’était passé avec Samuel, elle avait complétement oublié que son anniversaire approchait. Et contrairement aux années précédentes, elle n’était pas triste. Elle avait désormais tout pour être heureuse, se sentir bien et à sa place. Et depuis le drame de ses six ans, c’était la première fois qu’elle pensait ainsi à l’approche de son anniversaire.

Ca a l’air d’être bon

Avec hâte, la brune se dirigea vers la salle de bain pour retirer le reste de ses vêtements et rejoindre son petit-ami. Avec amour, elle répondit à son baiser avant de finalement se nicher contre lui, son dos contre son torse.

_T’avais raison.. Ca fait longtemps.

« Je crois qu’on avait quoi … Onze ou douze ans la dernière fois qu’on a fait ça ? »

Tranquillement et d’un air apaisé, Courtney se mit à jouer avec la mousse du bain. Mais au bout de quelques minutes, un sourire léger étira ses lèvres en pensant à quelque chose.

« Toi tu veux une piscine là où on habitera, moi je veux une grande baignoire ! C’est relaxant les bains, alors je veux pouvoir en prendre plein ! En plus j’ai un travail long et épuisant, tu sais … Il faut bien que je me relaxe d’une manière ou d’une autre ! »

avatar
Messages : 357
Framboises : 2161
Date d'inscription : 14/10/2012
Localisation : En train de faire l'idiot sur une table :)
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Privé Samuel] << J'aime bien être sur le toit. Y a personne pour me faire chier comme ça. >>

le Ven 26 Aoû - 14:20
<




« Je crois qu’on avait quoi … Onze ou douze ans la dernière fois qu’on a fait ça ? »

Samuel fit mine de réfléchir à la dernière fois où Courtney et lui avaient partagés un bain ensemble, dans une baignoire, car il en avaient partagés depuis, dans la piscine, aux sources chaudes, durant leur séjour… A son souvenir, ils étaient encore gosses, et venaient d’entrer au collège, oui elle avait juste.

_Mmhh…Sûrement et puis on a arrêté.. On grandissait, la puberté tout ça tout ça…

Courtney se nichant contre son torse, le sang-pur de glace passa ses bras autour du sien pour accentuer la proximité qu’ils avaient déjà pendant que sa petite-amie jouait avec la mousse de la baignoire. Lui restant plutôt calme, apaisé par la chaleur du bain et la présence de la brune près de lui.

« Toi tu veux une piscine là où on habitera, moi je veux une grande baignoire ! C’est relaxant les bains, alors je veux pouvoir en prendre plein ! En plus j’ai un travail long et épuisant, tu sais … Il faut bien que je me relaxe d’une manière ou d’une autre ! »

 Alors qu’il resserrait son étreinte caressant doucement le ventre de la brune. Elle se mit à parler de leur futur projet d’habiter ensemble, ce qui fit sourire de plaisir Samuel, content qu’elle soit aussi excité à cela, car lui aussi l’était. Mais le presque caprice qu’elle lui faisait pour sa future grande baignoire l’amusait. Il n’était pas contre, s’il pouvait reprendre des bains comme ça ensemble, et même beaucoup plus espacée.

_J’aurais le droit de venir à ses bains d’intense relaxation ? Je peux être un bon outil pour ça..

Le sang-pur de glace sur ses paroles commença à caresser de façon doucereuse sa peau soyeuse pour lui apporter un certain apaisement et plaisir. Faisant état de ce qu’il pourrait faire . Il pourrait même la masser si elle voulait. Ce n’était pas un professionnel, mais il pouvait apprendre si c’était pour être aux petits soins avec le corps de sa petit-amie.

_Nan.. ?

Arrêtant ses caresses, Samuel se fit glisser un peu plus dans la baignoire, emportant le brune avec lui pour y être un peu plus allongé et dans l’eau, réfléchissant au final à leur peut-être future maison

_Par contre ce sera n’importe quelle type de piscine, pas une petite pour faire joli et le style, Une grande piscine pour pouvoir bien faire de longues longueurs, je préférerais…

En réfléchissant à la piscine, cela fit réfléchir le sang-pur à la natation. Ca lui manquait vraiment. Il aurait repris le sport s’il avait plus de temps.. Mais c’était un peu tard maintenant… Surtout s’il ne continuait pas sur un projet professionnel de nageur. Il avait gagné assez de médailles pour un jeune comme lui. Mais au moins  comme ça avec cette grande piscine, il pourrait toujours s’adonner à sa passion, et se tenir comme un poisson dans l’eau dans ce grand bac d’eau… Puis il revint soudain à l’attention de Courtney réfléchissant maintenant à son travail long et épuisant qu’était sa fonction de directrice Hunter

_Mais toi de temps en temps tu vas m’abandonner.. Je vais me sentir seul dans cette maison, meushante. … Par contre ce qui est bien c’est qu’on peut essayer de chercher dès maintenant où dès qu’on a fini les cours, vu qu’on habite toujours ici chez notre Oncle. Et qu’on va pas se disperser pour aller faire telles ou telles études…

C’était dans le futur très possible qu’il doive rester pour diriger l’Académie que Samuel parlait.A vrai dire, le brun ne se sentait psychologiquement pas assez mature pour avoir une telle responsabilité. Il n’avait jamais été strict sur les règles, mais en dirigeant tout ça , il allait forcément devoir le revenir. En plus tenir son autorité sur quelques milliers d’élèves, ça ne semblait pas si facile. Ca l’effrayait presque.. Son statut de sang-pur pouvait aussi l’aider pour dresser les vampires, mais même. Il n’avait pas l’habitude d’en user et il n’était pas réellement reconnu. Il n’avait pas grandi comme ça au final comme Fire ou Blake. Il avait toujours été isolé, puis il avait grandi en tant qu’humain. Tout ce respect lui était un peu non-mérité pour lui.

_Orw, j’espère que ce sera pas trop chiant de diriger cette école..Ca m’effraie un peu tu sais, je me sens pas prêt comme toi t’arrives à diriger ton association sans problème... Mais en fait je pense que ce sera pas chiant de diriger, mais plutôt de me faire tutoriser par ton Oncle. Et puis en plus ya pleins de choses qui me déranges ici dans l’organisation.. Je te jure que quand il me laisse sa place, je change pleins de trucs.

Gamin, Samuel afficha un air boudeur en pensant à passer des heures de formation avec le Directeur.
[/color]
avatar
Admin
Messages : 638
Framboises : 2450
Date d'inscription : 14/10/2012
Age : 19
Localisation : Dans les couloirs. Faux en mains pour tuer un vampire
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Privé Samuel] << J'aime bien être sur le toit. Y a personne pour me faire chier comme ça. >>

le Ven 26 Aoû - 16:22


« Toi tu veux une piscine là où on habitera, moi je veux une grande baignoire ! C’est relaxant les bains, alors je veux pouvoir en prendre plein ! En plus j’ai un travail long et épuisant, tu sais … Il faut bien que je me relaxe d’une manière ou d’une autre ! »

_J’aurais le droit de venir à ses bains d’intense relaxation ? Je peux être un bon outil pour ça..

« Ah, ça peut se négocier, en effet … »

Avec plaisir, Courtney laissa le brun lui démontrait ses talent pour la relaxer, soupirant de bien être en se collant un peu plus contre lui. En effet, si son petit-ami agissait ainsi avec elle durant ces bains de relaxation, il avait la permission de venir avec elle à chaque fois ! Et elle n’aurait aucune honte à se servir de lui pour qu’il le fasse, surtout s’il était capable de lui faire un massage …

_Nan.. ?

« Permission accordée … Mais ne te plains pas si je t’utilise pour me relaxer alors ~ »

Se laissant emportée, la brune entreprit de tresser ses cheveux calmement en écoutant le brun lui parler de sa piscine, un léger sourire étirant ses lèvres en l’écoutant réclamer une piscine de compétition pour leur future maison.

_Par contre ce sera pas n’importe quelle type de piscine, pas une petite pour faire joli et le style, Une grande piscine pour pouvoir bien faire de longues longueurs, je préférerais…

« Oh ! Moi qui pensais qu’une piscine en plastique pour enfant tu suffirais … »

L’hybride esquissa un sourire taquin et tira la langue en regardant le brun, se remettant par la suite à jouer avec la mousse du bain. Cela ne la dérangeait pas, et elle n’était pas contre le fait que le brun réclame une grande piscine pour pouvoir y nager. Elle savait sa passion pour la natation, et elle n’avait aucune raison de l’empêcher de pouvoir nager pour le plaisir. D’autant plus que s’ils avaient une piscine, cela voudrait dire pouvoir admirer son petit-ami en maillot de bain en train de faire des longueurs, et elle n’allait certainement pas refuser cette vue alléchante !

_Mais toi de temps en temps tu vas m’abandonner.. Je vais me sentir seul dans cette maison, meushante. … Par contre ce qui est bien c’est qu’on peut essayer de chercher dès maintenant où dès qu’on a fini les cours, vu qu’on habite toujours ici chez notre Oncle. Et qu’on va pas se disperser pour aller faire telles ou telles études…

« Ooh, pas bête ! Surtout que c’est notre dernière année d’étude ici … OjiiSan ne serait pas gêné de nous laisser habiter encore longtemps avec lui vu qu’il serait déprimé de voir ces deux enfants partir … Mais faudra bien qu’on prenne notre indépendance un jour ! »

Le cœur de Courtney se serra lorsqu’elle pensa au fait que son oncle finirait seul lorsqu’il partirait. Mais elle ne pouvait pas rester indéfiniment avec lui, quand bien même il restait la seule chose qui la reliait à son enfance et à ses parents. Il fallait pour elle qu’elle prenne son envol, et qu’elle apprenne à faire face à l’avenir au côté du brun. Et elle savait que son oncle le comprendrait lorsqu’ils partiraient tous les deux pour vivre d’eux même.

_Orw, j’espère que ce sera pas trop chiant de diriger cette école..Ca m’effraie un peu tu sais, je me sens pas prêt comme toi t’arrives à diriger ton association sans problème... Mais en fait je pense que ce sera pas chiant de diriger, mais plutôt de me faire tutoriser par ton Oncle. Et puis en plus ya pleins de choses qui me déranges ici dans l’organisation.. Je te jure que quand il me laisse sa place, je change pleins de trucs.

La brune fit la moue et se tourna légèrement pour faire face au brun, et lui faire une pichenette sur le nez en gonflant les joues comme une enfant.

« Etre amoureux te rends idiot ? »

Passée quelques secondes où elle le fixa en le boudant faussement, Courtney finit par être plus explicative.

« Tu crois que j’ai réussis à prendre le rôle de Dirigeante sans aucun problème ? Je veux bien dire que je suis bonne dans mon travail, mais quand même ! Il m’a fallu du temps avant de comprendre certaine chose et réussir à m’organiser. Si je n’avais pas eu mon Second pour m’aider et m’expliquer certaines choses, je ne serais pas aussi organisée et sérieuse que maintenant ! Alors tu réussiras bien à diriger, idiot ! D’autant plus que tu es bien plus intelligent que moi, donc il n’y a pas de raison que tu n’y arrives pas ! Tu seras prêt au moment-venu ! »

Courtney reprit sa place initiale contre le brun, continuant de jouer avec la mousse en se remémorant son arrivée à l’Association en tant qu’Hunter. Cette discussion d’avenir et de travail lui faisait repenser à certains souvenirs qu’elle n’avait jamais vraiment partagés avant aujourd’hui.

« La toute première fois où je me suis rendu à l’Association pour me faire reconnaitre en tant qu’Hunter, j’ai fait une entrée très remarquée ! Un des membres m’a traité de gamine immature en me disant d’aller retourner jouer dans les jupons de ma mère. Du coup je l'ai passé à tabac et j’ai attendu qu’il me supplie devant tout le monde d’arrêter de le frapper pour me calmer. Rien qu’avec ça, toute l’Association du Japon a compris qu’il fallait me laisser tranquille et qu’ils avaient intérêt à me donner ce que je voulais ! D’ailleurs, je crois que le membre en question m’en veut encore … »

Un léger rire s’échappa de ses lèvres tandis qu’elle revoyait le membre de l’Association au sol et en sang, la suppliant de s’arrêter sous le regard surpris et choqué de presque toute l’Assemblée des Hunters japonais. Grâce à ça, elle avait tout de suite été affectée au service le plus performant. Et quand bien même les membres n’acceptaient pas quelqu’un d’aussi jeune qu’elle, elle les avait tous ignoré et fait son travail. Et pendant des années, elle avait été le meilleur élément, tous les autres membres la jalousant.

« Je suis contente d’être devenu la Dirigeante, mais … Ne pas aller sur le terrain et éliminer des Level E va me manquer … J’aimais bien les traquer et me battre avec eux … Je pouvais me défouler comme ça, et ça m’évitait de tuer un élève au moindre débordement … »

Après un léger rire quant à ses nerfs qu’elle savait trop sensible et qu’elle devenait trop facilement violente, la brune se remémora soudainement une des paroles du brun quant à la direction de l’Académie. Brusquement, elle se tourna vers lui et le regarda droit dans les yeux, un fond de lueur taquin dans son regard.

« Par contre je te préviens, t’as intérêt à faire attention à tes changements en tant que Directeur ! Je te rappelle qu’en tant que Dirigeante je la surveille, alors si jamais tu me rajoute du travail avec ça, je vais me fâcher ! Et par me fâcher, j’entends que tu dises adieu au corps de Déesse qui est le mien le temps que je règle tes bêtises ! »

Courtney tira la langue comme une enfant avant de se réinstaller contre le brun et continuer de profiter de sa chaleur et de sa proximité. Seulement, elle se rappela de la discussion qu’ils avaient eue à la fête foraine par rapport à leurs futurs enfants.

« Mais … Quand on aura des enfants, ce ne sera pas facile de s’en occuper vu nos travails … Tu es obligés d’être à l’Académie la semaine, et moi je risque de m’absenter de manière irrégulière selon les périodes … Il faudra qu’on s’adapte ! De toute façon on a le temps d’y penser … »

avatar
Messages : 357
Framboises : 2161
Date d'inscription : 14/10/2012
Localisation : En train de faire l'idiot sur une table :)
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Privé Samuel] << J'aime bien être sur le toit. Y a personne pour me faire chier comme ça. >>

le Ven 26 Aoû - 19:29
<



« Etre amoureux te rends idiot ? »
_Aïïeuh…


Recevant une pichenette sur le nez, le brun frotta le bout de celui-ci pour apaiser le choc et demander d’un œil interrogateur à la brune la raison de son acte.

« Tu crois que j’ai réussis à prendre le rôle de Dirigeante sans aucun problème ? Je veux bien dire que je suis bonne dans mon travail, mais quand même ! Il m’a fallu du temps avant de comprendre certaine chose et réussir à m’organiser. Si je n’avais pas eu mon Second pour m’aider et m’expliquer certaines choses, je ne serais pas aussi organisée et sérieuse que maintenant ! Alors tu réussiras bien à diriger, idiot ! D’autant plus que tu es bien plus intelligent que moi, donc il n’y a pas de raison que tu n’y arrives pas ! Tu seras prêt au moment-venu ! »

Courtney s’étant éloignée de lui pour se faire une tresse, Samuel s’était laissée glisser dans la baignoire, l’eau jusqu’au menton. Et lorsqu’il se fut brusquement réprimandé, ses joues rosirent légèrement, ne s’attendant pas à ce que sa petite-amie le reprenne de la sorte.

_D-d’accord.

Le sang-pur de plongea à moitié son visage dans, boudant encore un peu, mais en se disant que sa petite-amie avait sûrement raison. C’était une acquiesçation timide mais tout autant vraie. Devinant que Courtney voulait revenir contre lui, Samuel retourna lui-même à sa place  et continuer à nouveau à se droguer de la douce odeur de son hybride favorite.


« La toute première fois où je me suis rendu à l’Association pour me faire reconnaitre en tant qu’Hunter, j’ai fait une entrée très remarquée ! Un des membres m’a traité de gamine immature en me disant d’aller retourner jouer dans les jupons de ma mère. Du coup je l'ai passé à tabac et j’ai attendu qu’il me supplie devant tout le monde d’arrêter de le frapper pour me calmer. Rien qu’avec ça, toute l’Association du Japon a compris qu’il fallait me laisser tranquille et qu’ils avaient intérêt à me donner ce que je voulais ! D’ailleurs, je crois que le membre en question m’en veut encore … »
_Ca m’étonne pas de ma petite Hope, bagarreuse ! Elle les écrase tout avec son Kaboum ! Punch !


D’humeur joyeuse en entendant le récit de Courtney et n’hésita pas à récupérer les poignets de sa petite-amie pour les faire boxer l’eau  d’un air joueur avant de rire amusé à ses idioties. Il avait compris que la brune disait ça pour le rassurer en lui faisant partager son expérience, mais bien qu’il écoutait attentivement, cela ne l’empêchait pas de s’amuser. Surtout en apprenant que l’hybride avait boxé l’un de ses collègues jusqu’à la supplication. Sa petite-amie était une véritable sadique, une vraie.


« Je suis contente d’être devenu la Dirigeante, mais … Ne pas aller sur le terrain et éliminer des Level E va me manquer … J’aimais bien les traquer et me battre avec eux … Je pouvais me défouler comme ça, et ça m’évitait de tuer un élève au moindre débordement … »

Alors que le sang-pur touchait de ses doigts la tresse brune de sa petite-ami. Il tilta par rapport à ce qu’elle venait de dire et pris un air étonné réalisant ses paroles.


_Attends Ho’, tu te défouleras sur qui ? Tu sais Ho’, là en ce moment  j’ai vraiment peur de mourir tabassé parce que j’aurais caché tes framboises

Samuel tentait très beaucoup d’être sérieux par l’intonation dans sa voix, mais il se retenait aussi de rire par rapport à ce qu’il disait.

~

« Par contre je te préviens, t’as intérêt à faire attention à tes changements en tant que Directeur ! Je te rappelle qu’en tant que Dirigeante je la surveille, alors si jamais tu me rajoute du travail avec ça, je vais me fâcher ! Et par me fâcher, j’entends que tu dises adieu au corps de Déesse qui est le mien le temps que je règle tes bêtises ! »

Samuel sourit amusé à la réactionde l’hybride au regard marin et la future punition qu’elle lui réservait si il lui rajouterais du travail. Bien que ça ne lui plaise pas d’être puni d’abstinence. Ca lui plaisait d’être surveillé et gronder par Courtney.

_Dois-je comprendre que j’aurais des entrevues avec Mlle la Directrice de l’Association pour me remonter les bretelles ?

Le brun sourit à son tir de langue, très taquin avant de l’accueillir à nouveau dans ses bras quand elle s’y nicha
.

« Mais … Quand on aura des enfants, ce ne sera pas facile de s’en occuper vu nos travails … Tu es obligés d’être à l’Académie la semaine, et moi je risque de m’absenter de manière irrégulière selon les périodes … Il faudra qu’on s’adapte ! De toute façon on a le temps d’y penser … »
_Oh ?Je pense qu’on a laargement le temps pour ça.. On est pas pressé non plus.. Faudrait déjà qu’on se pose un peu, savoir où on va exactement pour après s’organiser autrement.


Affectueux, Samuel déposa un baiser rapide et surprise sur la joue de Courtney. Il avait littéralement envie d’avoir des enfants avec sa Courtney. Mais attendre un peu, il n’y voyait pas de mal, ils avaient l’éternité pour eux, et aussi, il trouvait ça sympa pour avoir la brune pour lui tout seul pour le moment.
[/color]
avatar
Admin
Messages : 638
Framboises : 2450
Date d'inscription : 14/10/2012
Age : 19
Localisation : Dans les couloirs. Faux en mains pour tuer un vampire
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Privé Samuel] << J'aime bien être sur le toit. Y a personne pour me faire chier comme ça. >>

le Ven 26 Aoû - 20:18


« Mais … Quand on aura des enfants, ce ne sera pas facile de s’en occuper vu nos travails … Tu es obligés d’être à l’Académie la semaine, et moi je risque de m’absenter de manière irrégulière selon les périodes … Il faudra qu’on s’adapte ! De toute façon on a le temps d’y penser … »

_Oh ?Je pense qu’on a laargement le temps pour ça.. On est pas pressé non plus.. Faudrait déjà qu’on se pose un peu, savoir où on va exactement pour après s’organiser autrement.

« Je sais, je sais. C’est juste que je viens d’y penser, je disais pas ça pour qu’on le fasse tout de suite … »

Petit à petit, Courtney sentit la fatigue s’envahir, ses gestes dans l’eau se ralentissant et sa voix se faisant de plus en plus faible. La proximité du brun la tranquillisait plus que tout, et elle ne se rendait même pas compte qu’elle commençait à somnoler et à parler de moins en moins fort.

« Mais ce serait bien qu’on habite tous près les uns des autres … »

Un léger sourire aux lèvres, la brune se tourna légèrement vers le brun tandis que sa fatigue se lisait dans son regard. Mais malgré tout, ses paroles restaient sincères et remplis d’amour. Elle ne disait pas ça à cause de la fatigue et parce qu’elle ne pensait plus correctement, mais parce qu’elle le pensait vraiment.

« Toi, Blake, Fire, ChiakiChou … Même LestKun, AiChan et JunChan … C’est comme ma famille … Je voudrais pas qu’on s’éloigne … »

Désormais face au brun, la brune croisa les bras sur le torse de ce dernier en déposant sa tête sur ses bras en continuant de le regarder et à s’exprimer sur ce qu’elle ressentait et voulait.

« En plus … Blake … Elle est un peu comme ma grande-sœur aussi … J’aurais jamais cru que je dirais ça un jour sur elle avant mais … Elle est vraiment adorable et gentille … Elle me fait penser à un ange qui aurait trop souffert et qui a besoin d’être aimé pour aller mieux … »

Malgré que ses yeux commençaient à se fermer tout seul et que la fatigue l’envahissait peu à peu, cela ne l’empêcha pas de continuer et de dire au brun ce qu’elle ressentait vis-à-vis des autres. Elle ne savait pas trop pourquoi elle le faisait, mais elle parlait sans vraiment réfléchir et disait ce qu’il lui venait à l’esprit.

« Et puis même s’il est un idiot de première, Fire est un peu comme un grand-frère qu’on veut détester pour ses bêtises mais qu’on aime quand même à cause de son grand cœur … Je sais que tu n’aimes pas ChiakiChou, mais … Je le considère un peu comme le petit-frère que j’aurais aimé avoir … Quant à LestKun, il est tellement adorable et pur que j’ai envie de veiller sur lui, même de loin, pour ne pas que le monde le souille … Je ne connais pas vraiment JunChan mais … AiChan est beaucoup trop énergique et pose trop de question, mais il a vraiment le cœur pur, alors je suppose que JunChan aussi … C’est pour ça que je ne veux pas qu’on s’éloigne les uns des autres … »

A peine quelques secondes après la fin de sa phrase, Courtney ferma les yeux l’espace d’un instant, commençant réellement à s’endormir. Mais elle se réveilla faiblement en gémissant, consciente que dormir dans un bain n’était pas la meilleure idée qui soit.

« Ah … Je commence à m’endormir … »

avatar
Messages : 357
Framboises : 2161
Date d'inscription : 14/10/2012
Localisation : En train de faire l'idiot sur une table :)
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Privé Samuel] << J'aime bien être sur le toit. Y a personne pour me faire chier comme ça. >>

le Ven 26 Aoû - 23:41
<



« Je sais, je sais. C’est juste que je viens d’y penser, je disais pas ça pour qu’on le fasse tout de suite … Mais ce serait bien qu’on habite tous près les uns des autres … »
_Tous… ? C’est-a-dire ?



Le sang-pur qui cajolait douceureusement, s’inquiéta un peu en la sentant lentement faiblir sous ses doigts, autant son corps que sa voix, et faillit lui demander si elle se sentait bien. Avant de déceler juste de la fatigue dans son regard marin au moment où elle se retourna vers lui.


« Toi, Blake, Fire, ChiakiChou … Même LestKun, AiChan et JunChan … C’est comme ma famille … Je voudrais pas qu’on s’éloigne … »

Tout en écoutant sa petite-amie, posé sur son torse, le brun faisaient promener ses doigts sur le haut des cheveux de Courtney cherchant à comprendre le fond de ses pensées tout en étant aux petits soins avec elle. Il ne comprenait pas vraiment sur le coup. C’était un peu la première fois qu’elle considérait un groupe de personnes comme sa « famille ». Bon il savait pour Chiaki. Mais une petit doigt lui disait qu’il y avait plus de profondeur dans ses dires. Et ses paroles révélaient une sincérité et de forts sentiments. Et franchement, ce n’était pas l’habitude de la brune de parler ainsi. A croire que tous ses mauvais démons avaient disparus et une fille plus heureuse commençait à s’épanouir.


« En plus … Blake … Elle est un peu comme ma grande-sœur aussi … J’aurais jamais cru que je dirais ça un jour sur elle avant mais … Elle est vraiment adorable et gentille … Elle me fait penser à un ange qui aurait trop souffert et qui a besoin d’être aimé pour aller mieux … »

Le sang-pur sourit entendant l’hybride parler de sa grande-sœur, heureux de savoir que elle acceptait parfaitement Blake. Il avait plutôt été ennuyé par l’arrachage des cheveux des deux jeunes filles à leurs débuts. Mais sans qu’il n’y ait eu le temps d’y mettre son grain de sel qu’elles s’étaient rapprochées.

_Oui.. Après tout ce qui s’est passé, je suis vraiment impressionnée qu’elle n’est pas complètement perdu ce caractère….
« Et puis même s’il est un idiot de première, Fire est un peu comme un grand-frère qu’on veut détester pour ses bêtises mais qu’on aime quand même à cause de son grand cœur … Je sais que tu n’aimes pas ChiakiChou, mais … Je le considère un peu comme le petit-frère que j’aurais aimé avoir … Quant à LestKun, il est tellement adorable et pur que j’ai envie de veiller sur lui, même de loin, pour ne pas que le monde le souille … Je ne connais pas vraiment JunChan mais … AiChan est beaucoup trop énergique et pose trop de question, mais il a vraiment le cœur pur, alors je suppose que JunChan aussi … C’est pour ça que je ne veux pas qu’on s’éloigne les uns des autres … »
_C’est vrai, j’aurais dû mal à me séparer de toutes ces personnes aussi.. Ils font partis de nous en quelque sorte.. C’est la famille comme tu dis..


Le brun commença à réfléchir très sérieusement à l’idée de Courtney, qu’il ne trouvait pas déplaisante du tout… Mais il aurait fallu trouver un espace assez grand pour loger toutes ces personnes pas loin l’une de l’autre. Peu importe, il trouveraient..
Voyant que la brune s’endormait, Samuel sourit et resta là à l’observer d’un œil attendri par son visage d’ange en caressant doucement ses cheveux en murmurant qu’il était bon de s’endormir et que le vœu de sa princesse serait exaucé.


« Ah … Je commence à m’endormir … »
_Tu peux… Je t’amènerais dans lit tout à l’heure ne t’inquiètes pas pour ça


Conscient que Courtney était parfaitement bien là où elle était, il ne voulait pas qu’elle se prive de ce plaisir car ce n’était pas recommandé de s’endormir dans un bain. Et puis il était là lui aussi, très bien installé et relaxé avec la brune se reposant contre lui. Il n’avait pas non plus envie de sortir ni que sa petite-amie le quitte pour le duvet du lit..Si elle s’endormait, il l’a ramènerait.[/color]
[/color]
avatar
Messages : 7
Framboises : 436
Date d'inscription : 18/07/2016
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Privé Samuel] << J'aime bien être sur le toit. Y a personne pour me faire chier comme ça. >>

le Sam 27 Aoû - 1:31


Après avoir terminé son cours et s’être débarrassé momentanément de la présence des deux Kitsunes, Tsuki se rendit dans sa chambre afin de déballer ses affaires et dissimuler les dossiers les plus gênants. L’un de ses cartons contenait les informations qu’il avait obtenues sur les deux hybrides qui l’intéressaient ainsi que leurs proches, ce qui pouvait être quelque chose de compromettant si jamais quelqu’un tomber dessus. Il ne craignait pas le cadet des Kitsune, puisque sans même l’avoir directement à son service, il savait qu’il ne ferait rien qui pourrait nuire à son frère adoré. Il craignait plus que quelqu’un de l’Académie, comme un élève de la classe, ne vienne fouiller dans ses affaires pour n’importe quelle raison que ce soit. Il avait surtout peur de l’hybride féminine, qu’il savait très méfiante, ne vienne fourrer son nez là où il ne faut pas.
Pendant de longues heures, il tria ses affaires pour terminer son rangement par la préparation de son cours du lendemain qui l’ennuyait d’avance. Il espérait que tous se passe rapidement, afin qu’il puisse vite partir de l’Académie et renforcer la puissance de sa meute. L’appel du pouvoir le rendait impatient, et il tremblerait presque rien qu’à la pensée que sa meute, et lui par la même occasion, deviendrait l’une des plus puissante au monde.

« Awn … J’ai tellement hâte … »

Excité par cette idée de pouvoir, Tsukiko dût mentalement se baffer pour calmer le plaisir qui commençait à parcourir ses veines. Malheureusement pour lui, ce n’était pas la première fois qu’il se mettait dans un tel état sans pouvoir satisfaire pleinement son plaisir. Lorsqu’il vivait en forêt, avec sa meute à proximité, il avait toujours quelqu’un de soumis sous la main pour coucher avec, que ce soit une louve ou un loup. Il avait même pu profiter du délicieux corps de l’ainée des Kitsune. Mais depuis la mise en marche de son plan, il n’avait pas eu le temps de s’attarder sur les désirs de son corps, et était plus que frustré à cette idée.
Au souvenir de l’existence d’une élève majeure et qui pourrait l’aider, l’Alpha alla ouvrir le carton contenait ses dossiers compromettant, attrapant celui de la sœur ainée du chargée de discipline. Selon ses informations, elle serait très influençable, surtout avec un tant soit peu de tendresse, et était proche de son petit-frère et de sa belle-sœur. En plus d’aimer les ragots, elle allait pouvoir lui servir s’il la jouait fine et réussissait à obtenir sa confiance. D’autant plus que selon la photo qu’il avait d’elle, elle était à son goût. Il ne se priva d’ailleurs pas de se lécher les lèvres, tel un prédateur prêt à se jeter sur sa proie pour la dévorer, en regardant la photo de la jeune fille.

« Mmh … Si j’arrive à la mettre dans mon lit, j’aurais tout gagné … ~ »

S’imaginant déjà jouer avec le corps attirant de la blonde, Tsukiko rangea son dossier pour sortir prendre l’air. S’il restait enfermé, à penser à la profusion de pouvoir qui l’attendait ainsi qu’à l’avantage secondaire qu’il obtiendrait de la sang-pur, il n’arriverait plus à calmer ses pulsions animales et aurait besoin de se satisfaire lui-même. Seulement il était hors de question pour quelqu’un de son rang de s’abaisser à ce genre de besogne pour satisfaire son corps. S’il voulait assouvir ses pulsions de loup en chaleur, c’était avec le corps d’un partenaire consentant ou non, pas avec sa main droite. Et si jamais il n’arrivait pas à mettre cette blonde naïve dans son lit, peut-être qu’il jetterait à nouveau son dévolu sur l’ainée Kirigaya, ou sur le second hybride qui l’intéressait. Depuis toujours, les blonds et les blondes avaient été sa faiblesse, alors lorsqu’il en voyait, il n’hésitait pas essayer d’en profiter. D’autant plus que le Kitsune et l’Hybride étaient tous deux des êtres faibles lorsque personne ne les défendaient, ils étaient la proie parfaite pour quelqu’un comme lui.
Ne sachant pas vraiment où aller, Tsukiko laissa ses pas le porter dans l’établissement, mémorisant mentalement le plan de l’intérieur avant de finalement sortir et profiter de l’air frais de la nuit. Comme tous les loups, son regard se porta sur la lune qui le subjugua complétement et le laissa sans défense l’espace de quelques minutes avant qu’il ne reprenne sa route. Tandis qu’il marchait toujours sans réfléchir à la destination, il sentit une présence le suivre, sans arriver à savoir d’où. Mais son esprit traita l’information en quelques secondes, et il comprit alors que son ombre était mêlé à la présence d’un vampire, et pas de n’importe quelle vampire. Juste celle qu’il aimerait emmener dans son lit.
Sachant maintenant qu’il était suivi par la jeune fille, l’Alpha ne se fit pas prier pour jouer la comédie et faire semblant de ne rien remarquer. Tout en marchant, il dénoua sa cravate et déboutonna les premiers boutons de sa chemise en soupirant de lassitude, comme si quelque chose le gênait ou lui manquer. Mais tout cela était bien évidemment faux. S’il avait fait cela,  c’est parce qu’il comptait demander à la jeune fille de sortir de sa cachette dans quelques minutes, et qu’il se devait d’être à son avantage afin de commencer sa mission séduction.

« Ah … L’air pur de la forêt me manque … »

Après encore quelques pas qui l’emmenèrent près de la forêt de l’établissement et qui était en partie dissimuler par les bâtiments des salles de classe, Tsukiko s’arrêta brusquement en faisant mine de sentir la présence de quelqu’un à proximité. Puis, avec un soupir las mais un doux sourire, il s’exprima sur un ton calme et taquin.

« Je sais que vous êtes tapis dans l’ombre, je vous sens. Mais ne croyez-vous pas qu’il serait plus agréable de discuter en face à face, qui que vous soyez, plutôt que de me suivre ? »

Une fois que la jeune fille apparut sous ses yeux, l’Alpha montra de la surprise l’espace d’une seconde, avant de sourire à son élève.

« Mademoiselle Mercedes ! Vous réussissez à tromper un Alpha tel que moi. Vous pouvez être fière de vous, jeune fille. Peu de personne en sont capable. Je crois même pouvoir avancer que vous êtes la première à réussir cela. »

L’obscurité de la nuit lui demandant d’user de sa vue de loup, ses yeux originellement bleus étaient pailletés d’or, preuve qu’il laissait une partie de son loup prendre le dessus sur lui. Ce fut donc avec un regard mêlant le bleu d’un ciel d’été et l’or d’une pépite qu’il regarda la sang-pur avec un sourire amusé au coin des lèvres.

« Puis-je vous demander, jeune et jolie demoiselle, la raison de votre comportement ? »

Les règles auraient voulues que Tsukiko réprimande la jeune fille pour ne pas être dans sa chambre et pour l’avoir suivis sans raison apparente, et il le savait. Mais il voulait jouer le rôle du professeur aimable et compréhensif, voire même ami avec ses élèves, afin de gagner plus facilement leurs confiances. De ce fait, il discutait avec la jeune fille sur un ton léger et taquin, lui faisant ainsi comprendre qu’elle n’aurait aucune punition pour son comportement. Enfin … Il la punirait bien pour, mais pas forcément de manière approprié …

« Peut-être profitez-vous également de la brise du soir ? Je la trouve personnellement très agréable, mais elle n’est pas comparable à l’air pur de la forêt où je vivais avant de venir travailler ici. Rassurez-vous, je n’y vivais pas comme un véritable loup ! J’y possède une modeste maison hérité de mes défunts parents. Les loups, quelques soit leurs rangs, sont toujours attirés par les demeures calme en pleine nature bien que nous soyons capable de nous adapter à la vie en ville. »

Réalisant qu’il se perdait dans ses propos, Tsukiko esquissa un sourire désolé à l’encontre de la blonde, l’or de ses yeux prenant petit à petit plus de place à mesure que l’obscurité se faisait plus prenante autour d’eux. L’Alpha savait que ses yeux dorés passionnaient les femmes vampires puisqu’il le savait de plusieurs amantes, alors il espérait qu’il en allait de même pour la jeune fille et qu’il pourrait se servir de cet atout pour la manipuler à sa guise comme une vulgaire poupée.

« Pardonnez-moi, je dois sûrement vous ennuyez avec mes histoires … Mais auriez-vous l’amabilité de partager un peu de votre temps avec moi ? J’aime la tranquillité, mais j’aime encore plus la présence agréable d’une jeune femme à mes côtés pour discuter. »

Tel un gentleman, Tsukiko indiqua une sorte de banc formé par un tronc d’arbre sur lequel ils pouvaient s’asseoir ensemble afin de discuter si jamais la sang-pur acceptait sa proposition, et il était presque certain qu’elle le ferait.

avatar
Messages : 46
Framboises : 862
Date d'inscription : 29/06/2015
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Privé Samuel] << J'aime bien être sur le toit. Y a personne pour me faire chier comme ça. >>

le Sam 27 Aoû - 14:29
<


Après avoir quitté son cours de..elle ne savait trop quoi. Blake s’isola, allongée sur le toit de l’Académie. Avec une certaine personne qu’elle n’arrivait pas à se retirer de son esprit. Blake se mordit la lèvre en imaginant à nouveau ses traits. Qu’est-ce qu’il était beau ce nouveau professeur. Et ce coup de domination sur la classe. Han, il l’avait impressionnée, époustouflée…Elle avait dû l’admirée pendant presque tout le cours. Elle aurait bien… Brusquement la sang-pur blonde se redressa et se donna des claques mentales pour mettre ses idées aux claires. Elle ne pouvait pas penser cela alors qu’il s’agissait d’un professeur, un loup Alpha qui plus est, un ennemi naturel… Tant d’interdits chez une seule personne.

Blake ma belle, reprends-toi. Sinon tu vas faire une connerie que tu vas regretter. Et puis qui dis qu’il pourrait être intéressé par toi ? Tu es une élève, une sang-pur, une abomination peut-être pour lui. Tu pourrais facilement te faire rejeter !

Mais comment pouvait-elle faire quand penser aux yeux bleus froids et autoritaires du professeur lui donnait de la fièvre. Elle n’avait jamais ressenti ce genre de choses auparavant, à la simple vue d’une personne. Mais Blake avait appris à se méfier des choses qu’elles n’avaient jamais ressenties auparavant et qui l’a menait bien souvent à sa perte. Ce n’était que de l’attirance, physique, psychologique pour l’instant. Mais c’était tellement soudain et fort que ça en effrayait la blonde. Impossible qu’elle se laisse encore une fois avoir par des sentiments. Ne disait-on pas « Jamais deux sans trois » ?. Il y avait quelque chose chez ce loup qui l’attirait irrésistiblement. Elle ne saurait décrire quoi... Ah ! Merde ! La blonde se réaffala sur le toit, les yeux levés vers le ciel, fatiguée d’elle-même.

La sang-pur ne descendit de son percher que tard dans la nuit, n’ayant pas vu le temps passer, et s’étant même endormie. L’Académie était complètement déserte, et dormait à poings fermés.. Les chargés de discipline avaient dû la voir et la laisser tranquille ? Peu importe, ce n’est pas ce qui importa la brune une fois qu’elle descendit les escaliers, mais plutôt un homme particulièrement charmant se promenant dont elle en reconnut tout de suite la silhouette. Le fameux professeur. Sans même réfléchir, la sang-pur se mit à la suivre en se dissimulant dans l’ombre. Il n’y avait pas de raison particulière à cela. Elle aurait pu retourner à sa chambre et vaquer à des occupation, mais elle était juste curieuse.. Curieuse de savoir qui était ce loup qui ne la laissait pas si indifférente que ça.

La blonde ne connaissait pas les capacités des loups-garous, et encore moins des Alphas.. Ainsi il y
avait le risque qu’elle se fasse prendre facilement.. Mais elle soupira de soulagement lorsqu’elle remarqua que professeur ne l’avait pas remarqué et continuait sa balade dans l’établissement.. Lorsqu’il commença à se denouer de sa cravate et sa chemise, le regard de la blonde fut très intéressé par le début de ce qu’elle voyait et de voir s’il continuerait, curieuse d’en savoir plus, de savoir si le blond était aussi bien doté de la nature que le recouvert de ses vêtement laissaient croire.. Elle se mordit  les lèvres, consciente que ses pensées déviaient un peu et s’insulta mentalement en levant les yeux aux ciel. C’était quand même pas possible de penser de cette façon comme ça.  C’était sûrement à cause de Fire ! A force de traîner avec lui, Ce rouquin devait sûrement envoyer des ondes perverses à tout le monde pour pervertir la population. Bien, elle limiterait son temps avec lui dorénavant.


« Ah … L’air pur de la forêt me manque … »


Alors que le loup s’aventurait dans les débuts de bois de l’Académie, Blake continuait à le suivre intriguée. Elle se jetait aussi dans l’inconnu, elle n’avait jamais approchée de très près cette zone derrière l’Académie. Mais bon, elle savait qu’il n’y avait rien de dangereux pour elle là-dedans, quelle sang-pur ferait-elle si elle avait peur d’une fôret ? Enfin peut-être que si on considérait la façon dont le professeur l’avait séduite sans un regard et éveillé certaines envies. Peut-être fallait-il le qualifier de dangereux..


« Je sais que vous êtes tapis dans l’ombre, je vous sens. Mais ne croyez-vous pas qu’il serait plus agréable de discuter en face à face, qui que vous soyez, plutôt que de me suivre ? »

Prise en flagrant délit, Blake  piqua un fard. Depuis quand savait-il qu’elle était là? Ce n’était vraiment pas le mieux pour commencer une approche d’avoir le comportement d’une stalkeuse.. Mais les faits étaient déjà là et la blonde ne pouvait rien y faire. Ainsi, la sang-pur sortit de sa cachette pour se montrer à la lumière de la lune.

_Vous êtes un perspicace Sensei ! Mais je ne voulais pas vous déranger dans votre contemplation.

Blake sourit au professeur et ne pensa même pas à s’excuser pour son comportement, qu’elle savait interdit par les règles. Mais elle n’était pas de ses filles qui avaient honte de leurs actes et partiraient sans rien demander. Elle n’était pas timide, et si le professeur Gôshi l’invitait si gentiment à la discussion. Elle acceptait bien volontiers, pensant qu’elle pourrait le connaître davantage, et qu’il ne serait plus juste sur le professeur sur lequel son esprit fantasmait.

« Mademoiselle Mercedes ! Vous réussissez à tromper un Alpha tel que moi. Vous pouvez être fière de vous, jeune fille. Peu de personne en sont capable. Je crois même pouvoir avancer que vous êtes la première à réussir cela. »
_Vraiment ?!...  Vous me flattez Sensei.


Surprise par ce compliment et le fait qu'il ait retenu son nom, Blake afficha une moue légèrement étonnée avant de répondre à son sourire tout cela en rougissant doucement et jouant avec une des mèches de ses cheveux. Non seulement elle était contente d’avoir impressionnée le loup, mais en plus il flattait son ego. Elle pouvait être fière d’elle, même s’il avait fini par la débusquer…


« Puis-je vous demander, jeune et jolie demoiselle, la raison de votre comportement ? »

Sans répondre à Tsukiko, qui reprit rapidement la parole. Blake se rapprocha de façon en même temps consciente et en même temps inconsciente du loup. Il ne semblait pas avoir l’intention de la punir et de la congédier alors cela voulait peut-être dire qu’elle pouvait vraiment s’approcher au lieu de se cacher. Et de façon inconsciente, car la sang-pur de l’ombre se sentait diablement attirée par les  pupilles de l’Alpha qui avaient laissées leur bleu transcendant pour une lueur dorée magnifique.

« Peut-être profitez-vous également de la brise du soir ? Je la trouve personnellement très agréable, mais elle n’est pas comparable à l’air pur de la forêt où je vivais avant de venir travailler ici. Rassurez-vous, je n’y vivais pas comme un véritable loup ! J’y possède une modeste maison hérité de mes défunts parents. Les loups, quelques soit leurs rangs, sont toujours attirés par les demeures calme en pleine nature bien que nous soyons capable de nous adapter à la vie en ville. »

Abandonnant un léger instant le regard d’or de Tsukiko pour le l’obscurité de la forêt dont lequel il parlait.  Blake écouta son professeur attentivement sans forcément le comprendre mais en le comprenant tout de même. Elle n’était pas louve,elle ne captait pas l’amour de la forêt, mais si il la considérait comme son refuge et sa maison, elle voyait bien ce qu’il voulait dire. Et, bizarrement, à l’intonation, et aux tournures de phrases de Tsukiko, Blake décelait une certaine sagesse dans ce qu’il disait. Mais ce n’était qu’une impression.


« Pardonnez-moi, je dois sûrement vous ennuyez avec mes histoires … Mais auriez-vous l’amabilité de partager un peu de votre temps avec moi ? J’aime la tranquillité, mais j’aime encore plus la présence agréable d’une jeune femme à mes côtés pour discuter. »
_Hum…


Passant ses longs cheveux d’un seul côté d’un son épaule, Blake jeta un œil hésitant vers la direction de l’Académie. Etait-ce vraiment raisonnable de rester avec lui ? Lui, la proie de ses pensées du jour ? Oh bien sûr que non. Mais était-elle raisonnable ?

_...Ca ne me dérangerait pas professeur..

Sans du tout être avenante ou provocatrice, d’un regard et d’un sourire naturel et séducteur à la Blake, cherchant à plaire à son interlocuteur, la blonde passa doucement et fémininement devant le professeur pour rejoindre le banc qu’il indiquait du doigt et s’y asseoir

Et en posant un regard sur le loup, Blake se perdit dans ses pensées. A le voir aussi charmant et gentleman avec elle, l’Alpha dominateur dans la classe semblait loin. Elle avait ses doutes sur le professeur, mais elle ne l’aurait pas pensé de si bonne compagnie. Et même si la facette qu’elle avait découverte dans la salle de classe l’avait plut, celle qu’elle découvrait ce soir, bien que différente et sous le clair de lune lui plaisait aussi de la même intensité.. Blake bouda légèrement à voir qu’un homme pouvait avoir tant de charme, avant de perdre un peu son regard dans la forêt. Puis elle pensa au vent qu’elle lui avait mis pendant la discussion.. Quelle impolie elle faisait devant lui.

La blonde tourna brusquement la tête vers son professeur d’un air un peu déterminé avant de s’adoucir en voyant la lueur de ses yeux, et se gonfla mentalement les joues. Si elle l’avait suivi, c’est parce qu’il l’attirait, parce qu’il lui avait lancé un charme de séduction sans son consentement dès qu’il avait passé la porte de la salle et qu’elle avait voulu le suivre pour savoir si elle n’avait pas trop rêvé, et pour voir si pensées se calmeraient en le voyant d’un autre angle. Mais elle n’allait pas avouer cela si facilement. Ce serait gênant et inapproprié. Mais Blake avait d’autres tracas en tête qui lui permirent de répondre facilement à cette question plutôt de révéler la vérité.

Pensive elle se leva du banc, donnant dos à Tsukiko, respirant un bon coup. Hors de question de laisser des pupilles dorées l’entraver dans le comportement qu’elle souhaiterait avoir. Prenant brusquement un air sensuel en se tournant, Blake s’approcha de son partenaire des bois de façon féline en jouant avec ses cheveux, un léger sourire et regard taquin et malicieux. S’efforçant à ignorer le regard d’or de l’Alpha.

_A vrai dire Sensei, si je vous suivais, c’est que cela m’intriguait.. je me demandais, pourquoi un Alpha tel que vous prend de son temps à venir enseigner à l’Académie des Vampires… Ce n’est pas commun

Même si elle semblait joueuse, cela ne voulait pas dire qu’elle ne s’intéressait pas à la réponse. C’était vraiment une question qui lui taraudait la tête. Elle n’était pas idiote au point d’ignorer que généralement les loups-garous vivant en meute, n’appréciait pas sa race. Elle était même brusquée de la gentillesse que Tsukiko faisait preuve avec elle. Doucement croisant dangereusement le regard doré de Tsukiko, Blake se rassit en face de lui sur l’herbe attendant sa réponse, tout en continuant à jouer avec l’une des mèches de ses cheveux qui dépassait par-dessus don épaule.
avatar
Messages : 7
Framboises : 436
Date d'inscription : 18/07/2016
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Privé Samuel] << J'aime bien être sur le toit. Y a personne pour me faire chier comme ça. >>

le Sam 27 Aoû - 20:32


« Pardonnez-moi, je dois sûrement vous ennuyez avec mes histoires … Mais auriez-vous l’amabilité de partager un peu de votre temps avec moi ? J’aime la tranquillité, mais j’aime encore plus la présence agréable d’une jeune femme à mes côtés pour discuter.  »

_Hum…Ca ne me dérangerait pas professeur..

Avec un sourire aimable, Tsukiko laissa la blonde passait devant lui, profitant de cet instant pour jeter un regard sur ses courbes et apprécier ce qu’il voyait. La sang-pur était encore plus attirante qu’en photo, ce qui lui donna hâte de pouvoir profiter d’elle dans tous les sens du terme. Souhaitant alors encore plus séduire la jeune fille, l’Alpha alla s’asseoir à côté d’elle en continuant de la fixer avec douceur, gardant son masque de gentleman doux et agréable. Il avait clairement sentis que la jeune fille tomberait plus facilement dans ses filets s’il se comportait tel un gentleman séducteur, qui voulait avant tout la séduire pour son âme et non pour son corps. Bien évidemment, il était tout le contraire et avait hâte de l’attirer dans son lit, mais pour réaliser son plan il allait devoir, comme d’habitude, agir en désaccord avec son véritable but.
Patient et attentif envers la jeune femme, l’Alpha continua de la regarder avec une douce expression. Il ne chercha pas à la presser pour avoir une réponse, ni pour voir si elle était ouverte à une possible relation entre eux. Il voulait passer pour quelqu’un qui savait attendre, et qui était prêt à attendre le temps qu’il fallait jusqu’à ce que son interlocutrice et possible amante soit prête. Lorsque la jeune fille le regarda brusquement, Tsukiko ne cessa de lui sourire en profitant de ce qu’il supposait être son questionnement intérieur pour lire son aura. En décryptant ce que la blonde émettait malgré elle, il put comprendre qu’elle était irrésistiblement attirée par lui et qu’elle essayait de le lui cacher. Malheureusement, à la manière avec laquelle elle ne cessait de jouer avec ses cheveux, il avait compris depuis bien longtemps qu’elle finirait bientôt dans son lit.
La jeune femme lui tournant soudainement le dos, l’Alpha laissa son regard désormais entièrement doré se teintait d’une lueur curieuse. Mais lorsque son regard se posa à nouveau sur le visage de poupée de la vampire, il esquissa un léger sourire à la vue de l’air sensuel qu’elle prenait. D’autant plus qu’il comprenait parfaitement qu’elle évitait son regard comme elle le pouvait, ce qui le conforta dans l’idée que son regard doré faisait tomber les vampiresses à ses pieds comme des mouches.

_A vrai dire Sensei, si je vous suivais, c’est que cela m’intriguait.. je me demandais, pourquoi un Alpha tel que vous prend de son temps à venir enseigner à l’Académie des Vampires… Ce n’est pas commun

« Il est vrai que je dois être l’un des seuls Alpha qui accorde de son temps à une autre race que la sienne. Mais l’enseignement a toujours été quelque chose qui me passionne, quel que soit le niveau de mes élèves. J’aurais très bien pu aller enseigner à une Académie d’humain, mais je pense qu’il y a plus d’avantage et d’intérêt pour tout le monde si je viens ici. Après tout, cela vous permet d’apprendre et de comprendre les rites et manières de vivre des différentes races de ce monde, et vous me permettez de mieux comprendre le fonctionnement des vampires. Je pense que pour que les idées reçues et les conflits interraciaux ne cessent, il faudrait que l’on apprenne tous à mieux se connaitre les uns les autres. J’aspire donc à enseigner ce genre de pensées à mes élèves, même si je sais que cela ne sera pas facile. En tout cas … »

Tsukiko se baissa doucement pour se rapprocher lentement de la blonde, et passer l’une de ses mèches blondes derrières ses oreilles, s’attardant sur cette dernière pour doucement la caresser, et effleurer délicatement ses mains. Avec un sourire charmeur, mais toujours aussi délicat, l’Alpha s’exprima avec une voix basse où l’on pouvait discerner une pointe de séduction.

« Je suis ravis d’être venu enseigner ici, puisque cela m’a permis de rencontrer une jeune femme aussi délicieuse et charmante que vous, Mademoiselle Mercedes … »

Tout aussi lentement, il se redressa avec un sourire pour reprendre sa position initiale, ne voulant pas effrayer ou brusquer la blonde en se montrer trop avenant envers elle. Il préférait être plus subtil dans son comportement, afin de donner quelques indices à la blonde quant à ce qu’il voulait avec elle, sans pour autant l’obliger à quoi que ce soit et ainsi la braquer. S’il elle aurait été plus ouverte à lui, il ne se serait pas fait prier pour déjà s’approprier ses lèvres et se montrer beaucoup plus entreprenant. Cela ne l’aurait même pas gêné de s’approprié son corps sur ce banc, en plein air, sans la moindre honte ! Mais il se devait de réfréner ses envies animales s’il voulait pouvoir profiter plusieurs fois du corps de la sang-pur. Il aurait pu profiter d’elle sans son consentement, mais s’il voulait obtenir des informations supplémentaires sur ses camarades, il était obligé de se comporter avec douceur et gentillesse.
Tandis qu’il fixait la vampiresse, une douce brise fit se poser une feuille d’arbre sur les cheveux de la blonde. Voyant cette feuille comme une invitation de la nature à séduire son élève, Tsukiko se baissa une seconde fois à son niveau pour retirer doucement la feuille intruse. Mais même s’il l’avait retiré, sa main s’attarda sur la joue de la jeune femme qu’il caressa avec douceur, autant pour la séduire que parce que la douceur de peau des vampires l’avaient toujours attirée. Lentement, son pouce vint s’immiscer sur ses lèvres, qu’il caressa avec une grande délicatesse alors que son regard doré se teintait d’envie pour la jeune fille.

« Mademoiselle, vous êtes bien trop désirable pour votre bien … Vous devriez faire attention à vous … »

avatar
Messages : 46
Framboises : 862
Date d'inscription : 29/06/2015
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Privé Samuel] << J'aime bien être sur le toit. Y a personne pour me faire chier comme ça. >>

le Dim 28 Aoû - 15:18
<


Il est vrai que je dois être l’un des seuls Alpha qui accorde de son temps à une autre race que la sienne. Mais l’enseignement a toujours été quelque chose qui me passionne, quel que soit le niveau de mes élèves. J’aurais très bien pu aller enseigner à une Académie d’humain, mais je pense qu’il y a plus d’avantage et d’intérêt pour tout le monde si je viens ici. Après tout, cela vous permet d’apprendre et de comprendre les rites et manières de vivre des différentes races de ce monde, et vous me permettez de mieux comprendre le fonctionnement des vampires. Je pense que pour que les idées reçues et les conflits interraciaux ne cessent, il faudrait que l’on apprenne tous à mieux se connaitre les uns les autres. J’aspire donc à enseigner ce genre de pensées à mes élèves, même si je sais que cela ne sera pas facile. En tout cas … »

Assise sur l’herbe, Blake écouta attentivement son professeur, buvant ses mots et impressionnée par ses belles paroles. En plus d’être un gentleman, il avait donc ce côté et ses idées novatrices et multiculturelles. Ce qui lui donnait encore plus un air de « héros » aux multiples qualités mentales, si le terme était approprié. Bon l’esprit de Blake exagérait un peu peut-être. Mais comme ce genre de personnalités humaines que les humains idolâtrent pour leurs idées de liberté , de révolution, de leader. Cela ressemblait à ça.

_Waah…  Euh.. Je veux dire c’est un beau projet. Vous êtes un homme bien, Sensei. Je comprends mieux pourquoi vous avez été retenu ici.

Et elle le pensait réellement qu'il devait être un homme bien, ce qui donnait à la blonde encore plus envie de lui faire confiance pour quelle que raison que ça soit. Tandis que Blake se disait et pensait peut-être s’exprimer à voix haute sur le fait qu’elle suivrait ses cours avec plus d’attention que les autres et que juste pour celui-ci ferait en sorte d’être une bonne élève qu’elle vit Tsukiko se rapprocher d’elle et que son cerveau se mit en mode alerte.

« Je suis ravis d’être venu enseigner ici, puisque cela m’a permis de rencontrer une jeune femme aussi délicieuse et charmante que vous, Mademoiselle Mercedes … »

Son beau professeur s’approchant d’elle, Blake perdit son calme intérieur. Ce loup aux yeux d’or lui faisait beaucoup trop d’effets pour que ce soit une simple attirance normale. Son cœur battant à toute allure par un tel rapprochement, sa peau ne ratant pas un seul des effleurements de Tsuki alors qu’il arrangeait ses cheveux, la voix basse et la lenteur des gestes de celui-ci semblait faire durer ce moment de longues et agréables secondes. La blonde non seulement se sentit rougir, mais aussi sans défense. Incapable à ce moment, de repousser le loup. Bon sang.
Lorsqu’il lui pris les mains  en finissant de la complimenter, Blake reprit vivement le contrôle d’elle-même et afficha un sourire au loup blanc, flattée.

_Et bien.. J’espère ne pas vous décevoir, Sensei..

Il l’a trouvait délicieuse et charmante ? Quelle bonne nouvelle. Blake se sentit une nouvelle fois rougir en baissant les yeux. Qu’est-ce que cela pouvait bien vouloir dire.. ? Génée, Blake laissa son regard dériver sur le sol et ne remarquait même pas que le professeur la fixait. Elle était confuse, par ses propres pensées et ce que Tsukiko venait de faire.. C’était un simple geste, mais qui l’avait mis dans tous ses états à cause de l’attirance trop prononcée qu’elle avait pour le loup.

_Mais, Sensei, pourriez-vous satisfaire ma curiosité, et me dire ce que vous trouvez d’aussi charmant  chez moi ? Je dois dire, vous me connaissez que depuis quelques minutes alors…

Elle ne pouvait pas sombrer juste avec quelques compliments. Le professeur même s’il semblait l’apprécier, restait vague, imprécis. Blake ne savait pas quoi en penser.. Etait-il juste poli, ou voulait-il plus lui aussi. Dans un sens elle espérait qu’elle se fasse films. Cela lui servirait de leçon. C’était tellement plus sûr qu’il soit juste un trop bon gentlemen, et qu’elle continue à fantasmer dans son coin plutôt qu’ils continuent sur une pente amoureuse tous les deux. Parce que dans un sens Blake en avait peur, mais dans l’autre sens, elle en avait tellement envie. Au moment où elle pensait que le professeur allait lui répondre, une feuille sauvage vint s’accrocher à ses cheveux. Oubliant Tsukiko rien qu’une minute, la sang-pur se mit à la recherche de la feuille pour chercher à l’enlever, mais le loup fut bien plus rapide qu’elle ?

« Mademoiselle, vous êtes bien trop désirable pour votre bien … Vous devriez faire attention à vous … »

Le toucher de Tsuki sur sa joue et sur ses lèvres  rendit la sang-pur blonde toute confuse d’elle-même. Ces simples, douces et presques innocentes caresses, elles les voulaient qu’elles s’approprient son corps. Diable elle était vraiment attirée vers le loup. Elle leva les yeux pour croiser le regard du loup et fut comme presque hypnoptisée par celui-ci. Subjuguée par l’aura indéniablement tentante qui émanait de lui, lui tout près, et le désir, qu’elle comprenait réciproque par ces pupilles dorées. Blake se sentit céder et ignorer sa propre raison. L’envie de faire attention à elle était très loin.. La blonde était plus dans l’optique que le loup lui donne de l’attention et de la chaleur, actuellement.

_Je…A vrai dire.. Je pense que je serai plus rassurée si vous faisiez attention à moi, Sensei..

Blake se rapprocha un peu, charmée par la proximité du loup. Plus elle se sentait proche de lui, plus elle sentait un magnétisme l’attirer à lui. Et le froid de l’hiver de janvier ne l’en aidait pas, elle le voulait près d’elle. Et ce fut très le cas, lorsqu’elle profita de la chemise commençant à être déboutonnée, pour y glisser sa main sur la peau accessible, et la faire continuer son chemin, vers le  cou, et ensuite vers les cheveux blancs de l’Alpha et le faire se rapprocher d’elle pour qu’elle embrasse.
Et ce qui était censé être un baiser doux et à moitié hésitant, se retrouva vite passionné.  Emportée, La blonde en plaçant ses mains autour du cou du professeur s’accrocha à lui, refusant d’en être séparée. Et en moins de temps qu’il n’en faut elle se retrouva assise à califourchon sur Tsukiko lorsque le baiser prit fin. Les joues encore échauffées par le baiser fougueux qu’elle avait échangé, Blake se mordit la lèvre et croisa le regard doré de l’Alpha. Après ce qu’elle venait de faire, elle ne pouvait plus reculer en arrière, elle ne pouvait nier le fait qu’il l’attirait. Mais elle n’avait pas eu sa réponse qui pouvait encore tout basculer. Etait-ce réciproque ?

_Est-ce que par tout hasard.. Je vous attire Sensei ?
avatar
Messages : 7
Framboises : 436
Date d'inscription : 18/07/2016
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Privé Samuel] << J'aime bien être sur le toit. Y a personne pour me faire chier comme ça. >>

le Dim 28 Aoû - 18:41


« Mademoiselle, vous êtes bien trop désirable pour votre bien … Vous devriez faire attention à vous … »

_Je…A vrai dire.. Je pense que je serai plus rassurée si vous faisiez attention à moi, Sensei..

Avec un sourire encore plus charmeur, Tsukiko comprit au rapprochement de la blonde qu’il avait réussis à la faire tomber dans ses filets, et il en était ravi. Il détestait ce genre de fille, séduite par quelques mots doux et des gestes tendres, tant elles étaient faciles à manipuler et à utiliser. Mais il avait tout de même un peu d’affection pour ces filles, puisqu’elles lui permettaient de soulager sa frustration rapidement, et que les plus naïves d’entre elle n’avaient de cesse de revenir vers lui, toujours attirées par son aura de loup. Sur certaines d’entre elle, il n’hésitait pas à utiliser son aura d’Alpha pour les rendre accro à sa présence et les voir revenir ramper à ses pieds en quémandant un peu de son amour. Mais si la blonde tombait aussi rapidement et aussi facilement sous son charme, peut-être n’aurait-il pas besoin de faire appel à son aura pour la faire revenir dans ses bras …
Immobile, il laissa la vampiresse passait la main sur le haut de son torse, frissonnant quelque peu au contact de sa peau douce, avant de se rapprocher volontiers d’elle et de répondre presque aussi tôt à son baiser. Nullement perturbé de passé d’un baiser tendre à un baiser passionné, Tsukiko posa ses mains sur les hanches de la blonde afin de l’asseoir sur lui et l’avoir au plus près. Tandis qu’il retenait la jeune femme avec un bras enserrant sa taille, il fit glisser l’une de ses mains le long de son dos pour arriver à sa longue chevelure et y enfouir sa main, afin de la rapprocher encore plus de lui et rendre le baiser encore plus passionné qu’il ne l’était. Lorsque la blonde rompit le baiser d’elle-même, l’Alpha remis sa main sur l’une de ses joues, profitant une seconde fois de la douceur de sa peau qu’il aimait tant.

_Est-ce que par tout hasard.. Je vous attire Sensei ?

« Oh, vous ne savez pas à quel point, Mademoiselle Mercedes … »

Avec douceur, l’Alpha se rapprocha des lèvres de la jeune femme pour se les approprier une seconde fois, mais cette fois-ci de son plein gré. Il mordilla sa lèvre inférieure avec délicatesse, quémandant l’accès à sa bouche afin de donner encore plus de profondeur au baiser qu’il lui donnait. Il profita de ce rapprochement pour glisser l’une de ses mains sous la chemise de la jeune fille, afin de caresser le bas de son dos. Il effleura ensuite la jupe de son uniforme, pour s’attarder sur ses jambes, puis sur ses cuisses, pour faire revenir sa main dans son dos. Durant tout le temps que dura le baiser, il s’occupa du corps de la blonde auquel il avait excès, caressant et effleurant avec douceur et tendresse, sans pour autant aller plus loin. Il ne savait pas si la blonde serait consentante pour aller plus loin, alors il préférait s’occuper de son corps avec douceur, plus pour lui confirmer qu’il l’attirait que parce qu’il la voulait dans son lit.
Emporté par le corps de la blonde aussi près du sien, Tsukiko ne résista pas à l’idée de l’embrasser encore et encore. A peine eut il rompu le baiser qu’il retourna s’occuper de ses lèvres avec la même passion tout en prodiguant mille et une caresse à son corps. Mon Dieu ce qu’il mourrait d’envie de lui retirer ce maudit uniforme pour pouvoir assouvir ses pulsions animales ! Pourquoi la tenue obligatoire de l’Académie couvrait autant de peau ? Certains établissements, publique comme privé, donnaient des tenues beaucoup moins couvrante à ses élèves féminines … Si cela ne tenait qu’à lui, il aurait volontiers raccourcis la jupe et opter pour une chemise plus ouverte !
Juste avant de perdre sa raison et de se jeter sur le corps que lui offrait la sang-pur, Tsukiko s’arrêta petit à petit de l’embrasser tout en restant malgré tout proche d’elle, son front posé contre le sien.

« Ah … Veuillez m’excuser, Mademoiselle Mercedes … L’attraction que vous exercez sur moi est telle, que j’en ai du mal à entièrement me contrôler … J’espère ne pas vous avoir brusqué. J’en serais profondément désolé … »

Sa voix se faisait basse, doucereuse, sensuelle. Et malgré ce qu’il disait, il ne s’éloigna pas pour autant de la vampiresse. Il préféra caresser sa joue, puis faire jouer ses doigts agiles avec l’une de ses mèches blondes qu’il prenait plaisir à enrouler et dérouler. Mais ce qui l’intéressa encore plus fut les yeux de la blonde. Avec douceur, il caressa le dessous de ses yeux, subjugué par la couleur qui s’offrait à lui.

« Vos yeux sont encore plus magnifique d’aussi près, Mademoiselle Mercedes … Ils me font penser à la nature qui prends vie durant le printemps, et qui sublime la vue de ceux qui le remarquent et qui prennent le temps d’en profiter … »

Continuant de s’exprimer sur le même ton et à complimenter la jeune fille en maniant les mots avec talent, Tsukiko se remit à jouer avec l’une de ses mèches de cheveux. Son regard doré s’attarda quelques instants sur la mèche qu’il caressait, avant de revenir se plonger dans le regard vert de la sang-pur.

« Votre longue chevelure digne d’une princesse de haut rang me fait penser au doux soleil qui réchauffe la nature, pour l’aider à prendre le dessus sur l’hiver qui se termine … »

L’Alpha déposa un tendre et chaste baiser sur les lèvres de la blonde, ne cessant de la complimenter encore et toujours.

« Tout en vous me fait penser au printemps que j’aime tant, par ses fleurs qui éclosent, par cette douce odeur de liberté et d’indépendance … Vous possédez tant de chose que j’aime, Mademoiselle Mercedes, que c’en presque effrayant … Vous me semblez si parfaite que j’ai peur que vous ne soyez que le fruit de mon imagination … »

Tsukiko déposa un baiser sur les lèvres de la jeune femme, puis sur sa joue, et dans le creux de son cou.

« Dites-moi, Mademoiselle Mercedes … »

Avec sensualité, il mordilla légèrement le lobe de son oreille pour y chuchoter la fin de sa phrase avec encore plus de charme.

« … Etes-vous bien réelle ? »

avatar
Messages : 46
Framboises : 862
Date d'inscription : 29/06/2015
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Privé Samuel] << J'aime bien être sur le toit. Y a personne pour me faire chier comme ça. >>

le Dim 28 Aoû - 23:04
<


_Est-ce que par tout hasard.. Je vous attire Sensei ?

« Oh, vous ne savez pas à quel point, Mademoiselle Mercedes … »

La réponse lui plaisant, un sourire apparut sur les lèvres de Blake, heureuse comme jamais. Lorsque Tsukiko avait prononcé ses mots, une boum g éante avait démarré dans sa tête. Elle ne savait pas comment elle avait fait mais apparemment, elle avait réussi à charmer le beau professeur qui lui faisait tourner la tête, et elle en était tout aussi fière que joyeuse. Alors sans réticence, elle se laissa volontairement embrasser et aller dans les bras du loup, lui donnant un total accès à sa bouche et à son corps.
Abandonnant complètement sa raison, Blake ne se laissa pas prier et suivit le rythme du loup. Trop  submergée par celui-ci, elle profita agréablement de ses caresses si douces sur ses jambes, sur ses cuisses dans son dos. Et fut presque frustrée qu’il n’aille pas plus loin. Il l’aurait fait, elle était tellement soumise à ses gestes que cela ne lui aurait pas dérangé. Elle se sentait parfaitement bien dans les bras de Tsukiko et réfléchissait à peine sur les conséquences de ses actes. C’était surfait de réfléchir quand on était submergée par tant de passion, de baisers sulfureux et caresses interdites.. Emportée elle aussi par le corps du brun, elle se mit à caresser son torse, déranger ses cheveux en passant ses mains curieuses de leur douceur dedans, ou encore passant les bras par-dessus son épaules pour se stabiliser et se rapprocher. Que l’envie de continuer le déboutonnage de cette chemise lui prenait, mais préférant laisser les rênes aux loups et le laisser se dévoiler de lui-même à elle,elle restait patiente et attentive. Il lui avait juste répondu affirmativement à sa question, et il restait son professeur. Elle n’était pas encore sure d’elle ..
Tsukiko arrêtant ses attentions et lui offrant par la même occasion, une pause, Blake posa le front contre le sien, essoufflée par tant de baisers et d’attouchements. Mais elle ne pouvait pas nier, c’était une preuve absolument certaine que Tsukiko la désirait.

« Ah … Veuillez m’excuser, Mademoiselle Mercedes … L’attraction que vous exercez sur moi est telle, que j’en ai du mal à entièrement me contrôler … J’espère ne pas vous avoir brusqué. J’en serais profondément désolé … »
_Ooh..Vraiment ?..Non vous ne m’avez guère brusqué Sensei.. Juste…émoustiillée


Le loup, décidant d’explorer à nouveau son visage et ses cheveux de ses doigts, Blake ferma les yeux offrant un léger sourire aux effleurement des doigts de Tsukiko sur sa peau ou au bien-être que lui procurait le jeu qu’il effectueait sur ses cheveux.. Puis elle finit par ouvrir les yeux pour admirer son partenaire. Mais apparemment, ceux-ci devinrent un nouveau intérêt pour l’Alpha et fit la blonde se mordre la lèvre, en voyant les yeux de dorés de Tsukiko d’un air si admirateur devant ses propres yeux verts.


« Vos yeux sont encore plus magnifique d’aussi près, Mademoiselle Mercedes … Ils me font penser à la nature qui prends vie durant le printemps, et qui sublime la vue de ceux qui le remarquent et qui prennent le temps d’en profiter … »

Avec cette voix basse doucereuse et sensuelle, la sang-pur qui rougissait pouvait croire chaque syllabe que Tsukiko prononçait. En plus il maniait si bien ses mots que c’était difficile de ne pas faillir, surtout quand on évoquait la plus belle des saisons à son partenaire. Blake devinait bien qu’il cherchait à la séduire. Et bien il pouvait se vanter de réussir car c’était le cas. Envie de remercier le blond par un baiser. La sang-pur s’arrêta doucement en sentant ses cheveux se faire à nouveau attraper. Intriguée, elle baissa le regard et commença à admirer le fétichisme que le loup avait pour ses cheveux. C’était vraiment mignon.. Allait-il encore lui trouver un compliment à lui faire ?

_Sensei.. ?

« Votre longue chevelure digne d’une princesse de haut rang me fait penser au doux soleil qui réchauffe la nature, pour l’aider à prendre le dessus sur l’hiver qui se termine … »
< /b>


Les joues de Blake s’empourprèrent à nouveau à cette deuxième comparaison et la blonde réagit à peine à son chaste baiser tant elle était honorée et flattée. Comment Tsukiko arrivait-il à former de si belles phrases. L’inspirait-elle autant que ça ?


« Tout en vous me fait penser au printemps que j’aime tant, par ses fleurs qui éclosent, par cette douce odeur de liberté et d’indépendance … Vous possédez tant de chose que j’aime, Mademoiselle Mercedes, que c’en presque effrayant … Vous me semblez si parfaite que j’ai peur que vous ne soyez que le fruit de mon imagination … »

Personne ne l’avait un jour complimentée de cette façon, qu’elle ne pouvait en être charmée. Sachant l’amour que Tsukiko avait pour la nature et la forêt et buvant les comparaisons qu’il lui en faisait. Blake était valorisée comme jamais. Plus que tout, elle se sentait spéciale aux yeux dorés du loup, autant que la nature l’était pour lui. C’était un peu soudain, mais si envouteur… Et à présent il doutait qu’elle soit un rêve. Blake ne pouvait que plus apprécier ce ressentiment. Elle voulait plaire au loup, elle n’aurait jamais pensé lui plaire à ce point… Doucement, elle se laissa gémir agréablement aux baisers de Tsukiko qui se révélaient les uns après les autres un peu plus intimes…

« Dites-moi, Mademoiselle Mercedes … »
_..Aawn


La blonde se mordit les lèvres tandis que l’Alpha lui mordait délicieusement l’oreille. Franchement, il était bon, encore plus que dans ses fantasmes personnels.


« … Etes-vous bien réelle ? »
_Oh, Je vous jure que oui, Sensei… Pourquoi ne vérifiez-vous pas de vous-même…


Blake n’en pouvait plus d’attendre que le loup l’a touche à nouveau comme précédemment. Il l’avait si brusquement arrêté. Elle était réelle alors il fallait qu’il la touche plus que ça, bon sang !
Entreprenante et d’un air sensuel, la blonde attrapa l’une des mains de Tsukiko et l’une de ses propres mains. De sa main, en plongeant son regard vert dans celui de Tsukiko, elle déboutonnait un à un les premiers boutons de sa chemise, et à chaque bouton sautant, par la main qui contrôlait celle de Tsukiko, elle l’invitait à la toucher en laissant la main de du loup glissait un peu plus bas sur sa peau lorsque l’un des boutons partaient. Et tout pendant qu’elle faisait cela, elle s’efforçait à avoir de longues respirations, pour que le blond puisse sentir à quelle point elle était vivante et que son corps qui remontait et redescendait l’attendait.

_Je vous assure que je suis une femme de chair et d’os qui en ce moment même, à bien envie de vous appartenir Sensei..

Arrivée à la naissance de sa poitrine ? Blake abandonna sa chemise pour prendre le visage de Tsukiko en coupe et l’embrasser avec toute la passion qu’elle pouvait faire preuve confirmant bien qu’elle n’était pas un fantôme, ou une quelconque un rêve printanier réincarné en femme.

_Et même si je ne l’était pas, laisseriez-vous vraiment votre magnifique sirène du printemps s’en aller alors qu’elle s’offre à vous ?....

avatar
Messages : 7
Framboises : 436
Date d'inscription : 18/07/2016
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Privé Samuel] << J'aime bien être sur le toit. Y a personne pour me faire chier comme ça. >>

le Lun 29 Aoû - 0:23


« … Etes-vous bien réelle ? »

_Oh, Je vous jure que oui, Sensei… Pourquoi ne vérifiez-vous pas de vous-même…

Sans quitter la blonde des yeux, Tsukiko laissa sa main reposer sur la sienne comme elle l’entendait. Patient, il s’efforça de garder son regard dans le vert de son élève afin de ne pas fixer sa poitrine qui se dévoilait à lui. Il ne pouvait pas quitter son regard pour admirer l’un de ses plus gros atouts, et passer ainsi pour le premier pervers du coin et non plus le gentleman poétique et romantique qu’il se forçait à être avec elle. Ainsi, profitant seulement de ce qu’il effleurait de sa main, il s’imaginait déjà parcourir le corps nu de la sang-pur de ses mains, et tout ce qu’il pourrait lui faire pour la faire succomber au plaisir, et la rendre ainsi encore plus vulnérable à ses mots.

_Je vous assure que je suis une femme de chair et d’os qui en ce moment même, à bien envie de vous appartenir Sensei..

Retenant le grognement qui lui montait en sentant que la vampiresse n’ouvrait pas entièrement sa chemise, l’Alpha prolongea le baiser en resserrant sa prise sur la taille de la blonde. En la collant ainsi à lui, il profita indirectement d’une partie de sa poitrine nue contre lui, et c’était bien tout ce qu’il pouvait faire pour le moment puisque la blonde ne s’était pas encore entièrement offerte à lui.

_Et même si je ne l’était pas, laisseriez-vous vraiment votre magnifique sirène du printemps s’en aller alors qu’elle s’offre à vous ?....

« Ce n’est aucunement mon attention, Mademoiselle Mercedes … Je ne peux décemment pas abandonner une créature aussi magnifique que vous … Il en va de mon devoir d’accepter ce magnifique présent que vous me faites … »

Tsukiko embrassa à son tour la blonde, sa bouche déviant rapidement une seconde fois sur l’oreille de la vampire qu’il prit plaisir à mordiller. Avec lenteur, il déposa une suite de baiser dans son cou, s’avançant petit à petit sur la peau nue qu’elle lui offrait. Arrivé à ce qu’il avait de sa poitrine, il ne se gêna pas pour continuer ses baisers, dégustant avec soin la peau douce de son élève beaucoup trop désirable à son goût.

« Votre peau est magnifiquement douce et sucrée, Mademoiselle Mercedes … Il me tarde d’en découvrir plus … Me le permettez-vous ? »

Avec des gestes lent et précautionneux, l’Alpha allongea délicatement la sang-pur dans l’herbe afin d’explorer plus aisément son corps ainsi. Doucement, et toujours afin de ne pas la brusquer, Tsukiko déboutonna entièrement la chemise de son élève en plongeant son regard doré dans le sien qu’il aimait tant. Positionnant l’une de ses jambes entre celle de la vampiresse, il vint s’approprier ses lèvres avec tendresse ; tandis que l’une de ses mains caressait son ventre avec douceur. Il rompit le baiser, pour finalement découvrir le haut du corps de la blonde avec ses lèvres, s’émerveillant toujours autant sur la douceur et le goût qu’il lui trouvait.
Alors qu’il remontait vers le visage de son élève pour s’accaparer de ses lèvres, ses mains vinrent glisser lentement sur son ventre, pour venir s’occuper de la poitrine de la jeune femme. Bien qu’elle fût recouverte de son soutien-gorge, ses mains expertes s’approprièrent sa poitrine ferme et généreuse, priant mentalement pour que ce vêtement de trop ne soit bientôt plus qu’un mauvais souvenir et qu’il puisse profiter de son corps entièrement et complètement nu, offert rien qu’à lui.
Tsukiko rompit finalement le baiser, pour se relever légèrement au-dessus de son élève et effleurer sa joue, admirant le corps de déesse qu’elle possédait.

« Ne seriez-vous pas plutôt une nymphe, ou une Déesse du Printemps, plutôt qu’une vampiresse, Mademoiselle Mercedes ? Vous beauté me parait divine … »

L’Alpha alla à nouveau cueillir les lèvres de la sang-pur, il quémanda l’accès à ses lèvres avec délice, profitant du baiser pour glisser l’une de ses mains jusqu’à ses jambes pour y caresser sa cuisse en passant lentement sa main sous sa jupe, frôlant le tissu de sa culotte sans jamais s’y attarder. Il préféra réaliser de long vas-et-viens sur ses jambes, profitant de tous son corps nu lui étant accessible pour revenir s’occuper de sa poitrine qu’il trouvait agréablement proportionné.
Bien qu’il meurt d’envie de lui retirer –ou plutôt arracher- son soutien-gorge, Tsukiko retient son instinct de mâle dominant pour se concentrer sur l’oreille de la jeune fille qu’il mordilla encore une fois, cherchant à l’exciter de plus en plus afin qu’elle s’offre rapidement à lui et qu’il ne lui fasse l’amour. Le faire en pleine forêt ne dérangeait pas un loup comme lui qui l’avait déjà fait à plusieurs reprises dans ce genre d’endroit, mais il ne savait pas si la sang-pur était capable d’avoir les mêmes penchants que lui et de ne pas être dérangé par le lieu.

« Mademoiselle Mercedes … M’accorderiez-vous l’honneur de sentir vos douces mains parcourir mon torse, et mon corps qui n’appartiens qu’à vous ? »

Tout en douceur et en délicatesse, il prit l’une des mains de la blonde pour la glisser sous sa chemise et la poser au niveau de son cœur, afin qu’elle le sente battre.

« Le sentez-vous ? Chaque battement, chaque vibration qu’émet mon cœur … Tout cela n’est que le résultat de votre magnificence sur l’être bien faible que je suis comparé à vous … »



avatar
Messages : 46
Framboises : 862
Date d'inscription : 29/06/2015
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Privé Samuel] << J'aime bien être sur le toit. Y a personne pour me faire chier comme ça. >>

le Jeu 20 Oct - 3:29
<



« Ce n’est aucunement mon attention, Mademoiselle Mercedes … Je ne peux décemment pas abandonner une créature aussi magnifique que vous … Il en va de mon devoir d’accepter ce magnifique présent que vous me faites … »


Enthousiaste, Blake sourit de joie, ravie d’entendre que son professeur ne la laisserait pas tomber. La sang-pur de l’ombre se laissa volontiers succomber aux soins de Tsukiko savourant une nouvelle fois ses lèvres comme si elle en était déjà droguée. Mais ce qui la fit gémir pour lui furent les mordillements à son oreille et ses suites de baisers sensuels dans sa nuque dévoilée puis vers sa poitrine dont il s’appropriait. C’était au tour de Blake de croire qu’elle rêvait.. C’était si irréel, que l’homme qu’elle venait  à peine de rencontrer, qui la faisait fantasmer était sur le point de lui faire l’amour.

_Aaah….Sensei
« Votre peau est magnifiquement douce et sucrée, Mademoiselle Mercedes … Il me tarde d’en découvrir plus … Me le permettez-vous ? »
                                                             
_Ne vous gênez surtout pas…


Se faisant délicatement poser sur l’herbe, des frissons envahirent tout le corps de Blake. Allait-elle vraiment avoir un rapport, ici, sur cette herbe froide, légèrement humide, à la même au sol ? Elle ne l’avouerait jamais à voix haute mais cela lui semblait si excitant. De plus lorsque Tsukiko s’imposa entre ses jambes, lui enleva son haut en ne cessant de la regarder de ses yeux dorés, les joues de Blake ne purent s’empêcher de s’empourprer, se sentant sans défense face à de dieu-loup vivant… DE ce fait, elle s’adonna à la douceur du baiser et à toutes ces douces attentions, complètement envoûtée par celles-ci qui la faisait gémir. Mais lorsque Tsukiko finit par atteindre sa poitrine, les bruits d’excitation de la blonde se firent bien plus prononcés, étant bien plus sensible à cette partie de son anatomie. En plus de cela, son professeur maniait ses mains avec tant d’expertise qu’elle crue que son soutien-gorge avait déjà été retiré et jeta même un coup d’œil pour vérifier, et s’étonna que non.


« Ne seriez-vous pas plutôt une nymphe, ou une Déesse du Printemps, plutôt qu’une vampiresse, Mademoiselle Mercedes ? Vous beauté me parait divine … »
_Revenez vous occuper de moi Sensei..


Blake bouda légèrement en ayant senti son professeur s’éloigner d’elle. Elle n’en avait que faire d’être une déesse pour l’instant. Elle était déjà accro aux attouchements du beau loup-garou sur son corps et souhaitait vraiment en avoir/découvrir plus. Ainsi elle s’agrippa légèrement à sa chemise dans l’espoir qu’il continue ce qu’il avait débuté et en fut plu que ravie lorsqu’elle reçut un énième baiser. Elle se sentait peu à peu envahie par toute sa passion qui disait mille fois non à sa raison Et finalement elle succombait. Appréciant et acceptant nulle gêne que les mains de ce presque inconnu qu’elle avait de loin au sortir de l’esprit sur son corps de vampire quémandeur de ces attentions.

« Mademoiselle Mercedes … M’accorderiez-vous l’honneur de sentir vos douces mains parcourir mon torse, et mon corps qui n’appartiens qu’à vous ? »« Le sentez-vous ? Chaque battement, chaque vibration qu’émet mon cœur … Tout cela n’est que le résultat de votre magnificence sur l’être bien faible que je suis comparé à vous … »

Sentir le torse de Tsukiko sous la paume de sa main intensifia le désir de Blake pour lui. C’était un geste plutôt risqué de laisser un vampire accéder à votre cœur. Pour un Alpha il était plutôt confiant dans le fait que la sang-pur qu’elle était ne lui ferait rien… Mais outre cela, ce n’était vraiment pas de ça dont la blonde se souciait à l’heure actuelle. Concentrée sur les battements de cœur de Tsukiko, elle en fut comme hypnotisée pour une inexplicable raison. Le bruit de ces vibrations emplissaient sa tête, elle avait l’impression qu’il palpitait en elle, et fut attirée comme un aimant au loup Alpha. Bien vite elle s’était redressée et à nouveau contre ce beau professeur. Charmée elle passa délicatement la main sur le pectoral de son partenaire avant de prendre réellement conscience de ce qu’il venait de lui dire. Bien sûr qu’elle brûlait d’envie de découvrir le corps de l’Alpha à travers ces simples vêtements, elle l’en avait l’autorisation, elle n’allait pas s’en faire prier. Elle s’était tellement fait hypnotisée par ses paroles, et son aura qu’elle avait oubli, son envie à elle de faire Tsukiko sien. Et sa génétique de blonde espagnole n’était pas très d’accord avec ça.

Sans le faire attendre plus que ça, sans se faire attendre plus que ça, les caresses déferlèrent sur le torse de Tsukiko alors que les lèvres de Blake explorait la peau découverte par sa chemise, sa clavicule et fini par récupérer les lèvres de Tsukiko avec envie. Tout se faisant, enroulée contre lui, elle maniait tout aussi bien des ondulations lentes de son bassin visant à doubler leur excitation commune.  Et, trouvant ses boutons de chair, Blake finit par devenir beaucoup plus lente dans ses gestes pour s’en occuper comme il se doit, les effleurer, les pincer légèrement jusqu’à ce que leur fermeté lui plaise. Une fois satisfaite, abandonnant ses lèvres, Blake glissa déposer des baisers dans son cou et s’autorisa même à glisser ses doigts sous le jean du loup voulant découvrir son désir le plus intime et l’exciter davantage de par ses doigts. Mais ce moment passant, tandis qu’elle était nichée dans la nuque de l’Alpha, un vif désir de sang lui prit, de son sang. Et cela eut parfaitement pour réaction de stopper Blake et de de lui faire prendre conscience de ce qui était en train de se passer alors que ses attributs de vampire sortait,, de ce qu’elle était en train de faire, et immédiatement sa raison surpassa sa passion. Comment cet homme avait réussi à déclencher cette démonstration ultime de désir en elle alors qu’elle ne savait pratiquement rien de lui. C’était dangereux. Vraiment dangereux. Elle le savait déjà qu’il l’était un peu pour l’envoûter dès le début comme ça, mais là elle s’en rendait compte. Et pour son cœur et son moral sentimental, la blonde sentait qu’il avait le pouvoir de tout faire basculer. Merde.
Puisqu’elle avait arrêté tous ses mouvements érotiques d’un seul coup, avant de lui en donner une explication pour ne pas trop frustrer Tsukiko, Blake reprit ses caresses contre le torse du blond, jusqu’à arriver à son cou pour l’entourer de ses bras et se jeter passionnément sur ses lèvres collant sa poitrine contre la sienne.

«Oups… Aussi grande mon attirance soit pour vous Sensei… je ne crains que tout cela ne soit raisonnable… Je n’aimerais pas enfreindre le règlement dès le premier jour vous savez.… Je ferais mauvaise impression…»

A la fin de sa prise de parole, Blake exprima une moue mi amusée mi boudeuse avant de se reconcentrer sur la proximité du loup. Reprenant son souffle et son moral qui cherchait à résister à l’effet de Tsukiko sur ses hormones et ne pas contredire tout ce qu’elle venait de sortir, Blake se colla un peu plus à Tsukiko, collant son front contre le sien, et laissant ses lèvres se faire tenter en approchant un peu trop ses jumelles, mais refusa tout de même de répondre positivement à un possible essai de l’Alpha de la relancer dans leur élan très chaud. Après avoir profité une dernière fois d’enivrante sensation de se retrouver dans ses bras contre lui, Blake afficha un léger sourire et se détacha sensuellement de l’Alpha, récupérant, volant sa cravate et la faisant glisser le long de son col

« La déesse doit se désister…. »

Avec un dernier coup d’œil adressé avec ses yeux verts clairs. Blake tourna le dos à Tsukiko en se dirigeant vers l’établissement. Puis envoyant de plus en plus de lumière,elle se décida à reboutonner sa chemise et foutre la cravate de Tsukiko à la place de la sienne qu’elle avait perdue en route. Sûrement là bas… Fuck

Et même si elle était partie d’un air assez fier et confiant, lorsqu’elle arriva dans sa chambre, elle se jeta dans son lit toute rouge, comme une adolescente qui venait d’avoir son premier crush. Se tournant ensuite vers le plafond un peu moins gênée, la sang-pur de l’ombre plaça ses deux mains sur  le son visage, c’est-à-dire ses joues et ses lèvres, et ne sut quoi faire que ne se poser une question.

_Oh, Dios, ¿ Que acaba de pasar ?
avatar
Messages : 7
Framboises : 436
Date d'inscription : 18/07/2016
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Privé Samuel] << J'aime bien être sur le toit. Y a personne pour me faire chier comme ça. >>

le Jeu 20 Oct - 11:32


« Mademoiselle Mercedes … M’accorderiez-vous l’honneur de sentir vos douces mains parcourir mon torse, et mon corps qui n’appartiens qu’à vous ? Le sentez-vous ? Chaque battement, chaque vibration qu’émet mon cœur … Tout cela n’est que le résultat de votre magnificence sur l’être bien faible que je suis comparé à vous … »

Tsukiko fut parfaitement ravis de la réaction de la blonde lorsqu’il lui fit ressentir les battements de son cœur. Il savait bien évidemment que positionner la main d’un vampire au niveau de son cœur pouvait être dangereux, mais comment Blake pouvait-elle l’être ? Il la faisait petit à petit succomber à son charme, et elle mourrait d’envie de découvrir son corps à lui, il le sentait parfaitement. S’il avait fait  ce geste, c’était uniquement parce qu’il était parfaitement sûre qu’elle n’oserait rien lui faire.
La blonde se relevant, il la regarda d’un air envieux et désireux, ne mentant cette fois-ci pas totalement dans les émotions qu’il voulait lui faire capter. Il avait réellement envie de sentir les mains de la blonde explorait son corps, tant la douceur de sa peau l’émerveillait. Alors lorsqu’il sentit les mains de la vampire s’aventurait sur son torse, il en éprouva un désir indescriptible qui le fit frissonner de tout son corps. Ses mains expertes, qui lui donnait un avant-goût de ce dont Blake était capable, ne lui fit que d’autant plus s’impatienter. Maintenant qu’il sentait ses mains sur son torse nu, il voulait lui aussi sentir son corps nu sous ses doigts, et pouvoir jouer avec comme elle le faisait avec lui.
Les mains de la blonde s’occupant délicieusement de ses boutons de chair qui ne tardèrent pas à réagir, Tsukiko passa ses bras autour de la taille de la jeune fille, afin de caresser son dos avec sensualité, effleurant l’élastique de sa jupe ou l’attache de son soutien-gorge sans pour autant aller plus loin. Il ne voulait pas encore aller plus loin, et voulait uniquement profiter des caresses de la blonde, attendant sa permission d’atteindre plus de partie de son corps pour reprendre le contrôle. Mais quand il la sentit se rapprocher de son entrejambe qui durcissait de plus en plus, un léger grognement de plaisir lui échappa, et il dut prendre sur lui pour ne pas plaquer à nouveau la blonde au sol et la prendre de force à même l’herbe humide.
Mais tandis qu’il s’imaginait déjà s’approprier le corps de la sang-pur de plusieurs façon possible, il sentit brusquement un blocage chez elle, sans qu’il ne s’en explique. Mais il comprit bien vite, en la sentant ne plus s’occuper de lui, que tout était finis et qu’il ne pourrait pas faire l’amour avec elle, pas sur le moment, tout du moins.

_Oups… Aussi grande mon attirance soit pour vous Sensei… je ne crains que tout cela ne soit raisonnable… Je n’aimerais pas enfreindre le règlement dès le premier jour vous savez.… Je ferais mauvaise impression…

Bien que passablement agacé après s’être fait ainsi allumer sans rien recevoir pour se calmer en retour, Tsukiko ne laissa rien paraitre. Il dut malgré tout faire un effort surhumain pour ne pas grogner et se jeter sur la vampire pour abuser d’elle. Comment pouvait-elle autant le chauffer, pour finalement s’arrêter avec un prétexte idiot ? Si elle avait fait partie de sa meute, ou qu’elle ne lui aurait pas été utile, il sera très certainement déjà en train de lui arracher le reste de ses vêtements pour obtenir ce qu’il attendait le plus.
Puisqu’il sentait que plus rien n’était possible, et que même s’il se montrait doux, elle refuserait d’aller plus loin, il se contenta de baiser chaste pour répondre aux siens, et s’enivrer de son corps contre le sien, jusqu’à ce qu’elle ne décide de partir.

_La déesse doit se désister…

Après lui avoir galamment souhaité une nuit pleine de rêve, le loup attendit de sentir sa présence être bien loin de la sienne pour se laisser tomber au sol en grognant de frustration. Cette allumeuse lui avait donné une érection qui commençait à devenir douloureuse et bien trop présente à son goût pour qu’une simple douche froide ne le calme. Passablement agacé, il se releva en réarrangeant sa chemise, et prit partis de quitter discrètement l’établissement. Si la blonde ne pouvait pas l’apaiser, il serait sûrement allé voir la brune. Mais il devina aisément qu’elle devait être en compagnie du brun, et il n’avait non plus aucune envie d’aller voir son Kitsune adoré ou le second hybride malheureux. Puisque personne ne correspondait à son désir du moment, il se rendit en ville pour satisfaire ses désirs, n’éprouvant aucune gêne à se rendre chez une prostitué pour calmer son corps.

~_*_~ (╯°□°)╯︵ ┻━┻  ~_*_~


Pleinement satisfait après de longues heures d’intense sport en chambre, Tsukiko rentra finalement à l’académie alors que le soleil commençait à se lever. Avant de grimper les centaines de marches menant à son nouveau lieu de travail, son regard fut attiré par un rosier de rose rouge magnifiquement éclos. Une idée naissant dans son esprit, il alla en cueillir une en faisant attention à ne pas se piquer avec une des épines pour se hâter finalement de rentrer dans sa chambre.
Quelques minutes plus tard, installé à son bureau, il entreprit de rédiger un petit mot pour la blonde afin de s’excuser de son comportement trop avenant, espérant qu’il ne l’avait pas effrayé car il en serait très affecté, et qu’il espérait qu’ils pourraient à nouveau avoir ce genre de moment privé entre eux. Il n’était bien évidement en aucun cas désolé de quoi que ce soit, mais puisqu’il jouait à l’homme romantique et gentlemen avec la vampire, il était bien obligé de le faire.
Alors qu’il cherchait de quoi attacher le mot sur la rose, son regard s’arrêta sur le ruban d’uniforme de la jeune fille qu’il avait pris soin de récupérer. Il le prit alors dans ses mains, avant de l’apporter à son visage pour y chercher l’odeur de la blonde avant de sentir que sa simple odeur commençait à l’exciter.

« Je ne vais pas longtemps supporter d’être autant frustré par cette allumeuse … »

Il aurait bien pris ce ruban pour y attacher le mot, mais il se rappela alors qu’il avait attaché les mains de la prostitué avec qu’il avait passé la nuit, pour lui nouer les mains dans le dos durant leurs ébats, et ne voulut pas prendre de risque. Il savait que les loups garous avait un meilleur odorat que les vampires, mais il ne savait pas si les sang-pur en avait un aussi excellent ou presque. Lui-même sentait sur le ruban un mélange de plusieurs odeurs : la sienne, celle de la blonde, celle de la prostituée, et par-dessus-tout celle du plaisir charnelle. Il craignait que la blonde ne puisse sentir une de ces odeurs traitresses, et qu’il ne finisse par la perdre. Il préféré donc reposer le ruban sur son bureau, avant de le ranger dans un tiroir, sa simple vue lui donnant des envies qu’il ne pouvait pas satisfaire.
Finalement, il opta pour une solution beaucoup plus simple, et n’attacha pas le mot. En utilisant son agilité et ses capacités d’Alpha afin de totalement dissimuler sa présence à qui que ce soit, il se rendit dans la chambre de la blonde, par la fenêtre, et déposa le mot, puis la rose par-dessus avant de s’en aller et dormir un peu avant de dispenser son cours le soir-même.

« Mademoiselle Mercedes,

Je tenais à m’excuser auprès de vous pour m’être comporté de manière aussi avenante envers vous. Je vous prie de croire que cela n’est en aucun cas une attitude qui m’est habituelle, et si je vous avais effrayé en agissant ainsi, j’en serais très affecté et tiens une nouvelle fois à renouveler mes excuses envers vous. J’aimerais énormément pouvoir avoir à nouveau discuté avec vous, et que vous m’éblouissiez une nouvelle fois comme vous l’aviez si bien fait …
Il me tarde d’en apprendre plus sur ma chère déesse, et espère qu’elle m’en donnera bientôt l’occasion.

Tendrement,
G.T.

PS : Me permettriez-vous de garder votre ruban ? Je suis très attaché à l’odeur qui en émane … »


avatar
Admin
Messages : 638
Framboises : 2450
Date d'inscription : 14/10/2012
Age : 19
Localisation : Dans les couloirs. Faux en mains pour tuer un vampire
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Privé Samuel] << J'aime bien être sur le toit. Y a personne pour me faire chier comme ça. >>

le Jeu 20 Oct - 12:47


Courtney avait du mal à croire ce qu’elle était en train de faire. Elle venait d’assister pour une des rares fois de sa vie à une soirée entière de cours sans se défiler une seule fois, tout en suivant les leçons dispensées avec plus ou moins de sérieux. Et maintenant que le dernier cours, celui donné par le nouveau professeur, était terminé, elle se dirigeait vers lui dans l’optique de lui demander des leçons supplémentaires. Certes, elle en avait besoin, puisqu’elle ne savait pas contrôler ses instincts de loup, et demander à son professeur Alpha de lui expliquer était une vraie nécessité. Mais elle était incapable de comprendre d’où lui venait ce soudain élan de sérieux. Peut-être que Samuel l’influençait inconsciemment ?

« Sensei … »

« Oui, mademoiselle Harper ? »

« Vous aviez proposé de m’apprendre comment maitriser mes instincts de loup, au début du premier cours, vous vous rappelez ? »

« Parfaitement, mademoiselle. Souhaitez-vous que je vous dispense l’un de ses cours ? »

« Oui. »

« Si vous le souhaitez, je peux vous en faire un dans l’heure qui suit. Laissez-moi simplement le temps de ranger deux trois petites choses, et je suis tout à vous ! A moins que vous n’ayez quelque chose de prévu ? »

« Non. Ce sera parfait. »

« Dans ce cas, disons rendez-vous dans une demie heure, près de la forêt de l’établissement. »

La brune hocha la tête et quitta finalement la classe, rejoignant bien vite son petit-ami pour lui dire qu’elle aurait un cours avec le nouveau professeur, afin d’apprendre à maitriser ses instincts, tout en lui demandant d’un air taquin de cesser de l’influencer et de l’aider à devenir sérieuse. Elle était le quota rebelle de l’établissement, elle devait sécher et être insolente, pas être sérieuse et polie !

~_*_~ (╯°□°)╯︵ ┻━┻  ~_*_~



L’heure arrivant, Courtney se dirigea tranquillement vers le point de rendez-vous, sans y voir Tsukiko. Pourtant, elle sentait parfaitement sa présence non loin d’elle. Laissant son instinct et son odorat la guider, elle arriva bientôt à une petite clairière de la forêt, ou le professeur était tranquillement appuyé contre un tronc d’arbre et l’accueillit en souriant.

« Bien, mademoiselle Harper ! Vous avez réussis à me trouver malgré les multiples odeurs présentes dans les environs. Peu de personne y arrive au début de leurs transformations. »

« Je suis une Hunter, sensei. Trouver les gens est une partie de mon travail. Cela n’a rien avoir avec ça. »

Rejoignant son professeur, Courtney suivit ses conseils et son cours avec beaucoup d’assiduité. Elle trouvait que l’Alpha était un excellent professeur, patient et soucieux de la réussite de son élève. Bien qu’une petite voix lui soufflait de ne pas lui faire aussi confiance, elle ne pouvait pas nier qu’elle l’appréciait un minimum, surtout lorsqu’il prenait le temps de lui expliquer les choses plusieurs fois, ou qu’il prenait le temps de répondre à chacune de ses questions. Grâce à lui, elle apprit à partiellement se transformer en loup, à maitriser chacun de ses instincts, et surtout à communiquer avec sa louve, afin de savoir ce qu’elle ressentait et pouvoir répondre à ses besoins. Au bout d’à peine une heure de cours, la brune sentit nettement une différence se faire. Elle n’était pas autant à fleur de peau qu’au début, et sa louve se montrait plutôt calme par rapport à ces derniers jours où elle n’avait eu de cesse de s’agiter et de vouloir sortir sans aucune raison.
Assise en tailleur dans l’herbe, face à son professeur, ils prirent une pause que la brune accepta volontiers, plutôt fatigué après autant d’effort autant physique que mental. Elle n’aura jamais pensé qu’apprendre à maitriser son instinct sauvage lui demanderait autant d’énergie. Si elle n’avait pas été en compagnie de son professeur, elle se serait très certainement allongée dans l’herbe pour piquer un somme. Et sa louve semblait plutôt en accord avec cette idée.

« Vous me semblez être une Alpha naturelle très puissante, je le sens dans votre aura. Dans très peu de temps, vous serez certainement capable de prendre votre forme animale. »

« Je l’ai déjà fait. »

La surprise qui passa dans le regard de son professeur eut pour effet de ravir Courtney. Elle ne savait pas pourquoi, mais elle aimait énormément le fait de le surprendre par ses capacités hors-normes.

« Comment ? »

« Je devais exécuter un vampire et Johan m’aidait. Le vampire m’a mis K.O quelques secondes, et avant que je réagisse il était en train d’étrangler Johan. Je ne sais pas comment j’ai fait, mais en quelques secondes je me suis transformé en loup, et je me suis jeté sur le vampire pour le tuer. Donc oui, je me suis déjà transformé en loup. »

« Je vois … Peu de métamorphe sont capable de se transformer aussi vite la première fois. Seul les plus expérimentés en sont capables. Autant vous que votre louve, vous devez vraiment tenir à monsieur Mercedes pour avoir eu une réaction aussi vive. »

« Ma louve, je ne sais pas. Mais moi, oui. »

La réponse de la brune avait été très claire, et remplis de certitudes. Elle n’avait aucune idée des sentiments de sa louve pour son petit-ami, mais elle savait que la Courtney vampire tenait énormément à lui, et qu’elle ne supporterait pas de le perdre. Il était hors de question pour elle qu’il ne l’abandonne de quelques manières que soit, surtout pas après avoir vécu autant de chose avec lui. D’autant plus qu’il prévoyait déjà leurs futurs, alors il n’avait aucunement la permission de se dérober avant d’avoir finalisé leurs projets ! Et même après cela, s’il tentait de fuir, elle savait que son côté possessif risquait de le séquestrer pour ne pas qu’il s’éloigne d’elle.
Le sourire amusé qu’afficha son professeur l’intrigua, et elle l’interrogea silencieusement sur la raison d’un tel sourire.

« Comme tous les loups, vous êtes vraiment possessive envers votre moitié. Je trouve ça adorable. »

« Bien sûre que je suis possessive ! Il est à moi. Si jamais il essaie de s’en aller, je le séquestre dans la cave. Et si une fille ou un mec s’approche de trop, je le tue. C’est aussi simple que ça. »

Courtney avait bien conscience d’être anormalement possessive et jalouse, mais il était hors de question pour elle que Samuel ne s’en aille. Elle serait bien trop détruite par son départ, alors même si elle devrait le faire rester de force, elle le ferait sans aucune hésitation !

« Mademoiselle Harper, concentrez-vous sur votre louve pour savoir ce qu’elle ressent vis-à-vis de monsieur Mercedes.

La brune hocha la tête avant de fermer les yeux, se concentrant sur sa moitié animale qui prit partiellement le dessus sur elle, ce qui eut pour effet de faire apparaitre ses oreilles et sa queue de loup. Elle ne communiquait pas verbalement avec elle, mais en se concentrant sur ses émotions primaires, elle était capable de comprendre ce qu’elle ressentait, et pouvait à son tour lui communiquait ses propres émotions pour être sur la même longueur d’onde.
Courtney mit quelques secondes avant d’être pleinement concentré et en lien avec sa moitié animale. Lorsqu’elle entra en contact avec elle, elle sentit que, l’une comme l’autre, était fatigué mais relaxé. La brune se mit alors à penser à son petit-ami, et fut surprise de la réaction presqu’immédiate de sa louve. En pensant simplement à lui, elle exprima une affection et un amour sans borne envers ce dernier, à tel point que Courtney avait comme l’impression de pouvoir mettre des mots sur ce qu’elle ressentait.

« Amour. Compagnon. Gentils. Protéger. Garder. »

Un bruit extérieur déconcentra la brune, qui regarda autour d’elle en reniflant l’air avant d’apercevoir son petit-ami. Dès lors qu’il apparut dans son champs de vision, sa queue de loup remua joyeusement dans l’air, et elle se leva instinctivement pour aller vers lui. Juste avant d’être complétement près de lui, Courtney se souviens brusquement de la présence du professeur, qui s’était entretemps levé avant de passer à côté d’eux avec un léger sourire aux lèvres.

« Je vais vous laisser. Mademoiselle Harper, je vous propose de revenir la semaine prochaine à la même heure ? »

« D’accord. Merci sensei ! »

Une fois le professeur partit, la brune se tourna vers le brun et fut prise d’une pulsion tactile envers lui en venant se nicher dans ses bras. Affectueusement, elle frotta sa joue contre la sienne, sans se rendre compte qu’en laissant son côté loup la dominer, elle devenait beaucoup plus tactile et possessive que d’habitude.

« J’ai sommeeeeeeil … »
 

avatar
Messages : 46
Framboises : 862
Date d'inscription : 29/06/2015
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Privé Samuel] << J'aime bien être sur le toit. Y a personne pour me faire chier comme ça. >>

le Sam 19 Nov - 19:41
<


C’est le soleil de la moitié de la matinée qui sortit Blake de son sommeil. Etalée dans son lit, sous la couette et encore vêtue de son uniforme de la veille, elle l’ouvrit difficilement les paupières agressées par le soleil. Encore, au moins, il n’avait pas une chaleur conséquente comme celui d’Espagne. De plus l’hiver l’adoucissait grandement. Une fois levée du lit, la sang-pur se dirigea d’un pas gracieux, pour ouvrir ses fenêtres et apprécier la forêt enneigée qu’offrait la vue du dortoir. Elle aurait aimé que la neige tombe, mais ce matin, l’absence de la neige fut loin de captiver son attention. Une rose la lui vola. Une magnifique et fraîche rose rouge cueillit dès l’aube était posée sur le rebord de sa fenêtre, à laquelle était raccordée une carte. La blonde porta une main à sa bouche, montrant un air d’hésitation, ne sachant pas trop si elle lui était destinée. A première vue, oui puisqu’elle était la seule à coucher dans cette chambre. Mais reconnaissant une preuve d’affection, voire d’amour avec la couleur vermeille de la rose, cela la poussait à se le demander, qui pouvait bien avoir ce genre d’actions envers elle ? S’appuyant alors sur le rebord de la fenêtre, et laissant ses cheveux blonds se faire emporter par le vent glacial de l’hiver, Blake récupéra la rose d’une main et l’a carte d’une autre pour pouvoir y jeter un coup d’œil :

« Mademoiselle Mercedes,

Je tenais à m’excuser auprès de vous pour m’être comporté de manière aussi avenante envers vous. Je vous prie de croire que cela n’est en aucun cas une attitude qui m’est habituelle, et si je vous avais effrayé en agissant ainsi, j’en serais très affecté et tiens une nouvelle fois à renouveler mes excuses envers vous. J’aimerais énormément pouvoir avoir à nouveau discuté avec vous, et que vous m’éblouissiez une nouvelle fois comme vous l’aviez si bien fait …
Il me tarde d’en apprendre plus sur ma chère déesse, et espère qu’elle m’en donnera bientôt l’occasion.

Tendrement,
G.T.
PS : Me permettriez-vous de garder votre ruban ? Je suis très attaché à l’odeur qui en émane …


Oh mon dieu….
Il n’était tout de même pas sérieux ? Une main posée à la place initiale à son ruban, les joues de Blake virèrent rose comme sa chambre en finissant de lire sa carte et en se remémorant les éléments de la veille qui ne lui étaient pas encore parvenus de suite, suite à son réveil un peu lent. Elle n’avait même pas eu le temps encore de paniquer par rapport à ses actions de la veille qu’une lettre lui avait été adressée, lui ôtant tout envie de réfléchir. Seul lui importait les mots adressés dans cette lettre. Avait-elle eut tant d’effet sur le bel Alpha au point qu’il soit près à transgresser les règles de la morale et la revoir en plus qu’en tant d’élève ? Emportée le soir d’avant, la blonde avait préféré s’éloigner du blond, qu’elle considérait trop dangereux pour son mental, elle avait eu besoin de prendre ses distances par peur de tomber dans la dépendance que lui tendait son désir bien trop profond pour le loup. Elle ne voulait pas se perdre à nouveau dans ce genre de choses, mais maintenant qu’il était brusquement apparu, son cœur lui intimait de ne pas résister. Etait-ce vraiment quelque chose à laquelle on pouvait éviter, d’ailleurs ? Et puis l’Alpha s’intéressait à elle, c’était déjà bon signe. Blake secoua la tête et se frappa les joues pour se reprendre. Avant de de faire des hypothèses sur quoi que soit, il aurait peut-être fallu qu’elle en connaisse un peu plus sur Tsukiko et accepter sa proposition non ? Elle pourrait alors avoir un avis plus posé. Voilà, elle était là la voix de la raison.
Après plusieurs minutes à rêvasser et à admirer son cadeau matinal, Blake, mise de bonne humeur,  huma une dernière fois la rose riche en parfum et fraîcheur et rentra à l’intérieur dans le chaud pour se préparer pour la journée
~_*_~ (╯°□°)╯︵ ┻━┻  ~_*_~

Tout juste après les cours, Blake s’était reconvertie en chargée de discipline ! M’enfin, pas vraiment, ça aurait été trop beau, elle avait juste tenu compagnie à son frère avec son autorisation le temps que Courtney soit en cours particulier avec son beau professeur. En sachant cela, une pointe de jalousie avait traversé les pensées de Blake, sans pour autant persister. Elle aurait juste préféré être à sa place. Sur le chemin de la récupérer, car Samuel voulait à tout prix le faire, Blake le suivit jusqu’au profond de la forêt, espérant ainsi croiser aussi Tsukiko, elle n’avait pu l’intercepter dans la journée, et elle voilà là l’opportunité de le remercier pour son adorable attention matinale. Elle aurait pu s’attendre à tout dès le matin sauf cette attention si particulière qu’elle trouvait absolument romantique. Elle se devait lui donner grâce de geste et lui donner réponse.

_Apparemment, ça parle de toi… toi le tombeur d’alphas brune aux yeux bleus
_Hé ! Ne m’appelle comme ça ! Et puis de quoi tu parles ?
_Oh t’es sérieux ! Ecoute un peu plus attentivement. T’es un vampire sourd ou quoi ?


Blake affiche un air boudeur à son frère pendant qu’ils avançaient. A cause de son inattention, il aurait pu rater une déclaration de Hope à propos de lui, à quelqu’un d’autre. Il menait le pas mais ne détectait pas d’où les bruits venaient ? Il détectait Courtney avec quoi bon sang ? Son odeur ? Il se prenait pour un loup ou quoi ? Mais Blake pensa la possibilité d’une connexion si forte que l’instinct lui permettait juste de trouver sa Hope, avec ou sans l’aide de ses capacités. Elle n’était pas sûr que ce soit théoriquement possible, mais elle trouva l’idée mignonne et arrêta de bouder.

« Comme tous les loups, vous êtes vraiment possessive envers votre moitié. Je trouve ça adorable. »
« Bien sûre que je suis possessive ! Il est à moi. Si jamais il essaie de s’en aller, je le séquestre dans la cave. Et si une fille ou un mec s’approche de trop, je le tue. C’est aussi simple que ça. »
_Sale tombeur d’alphas brunes aux yeux bleus…
_Chut j’écoute.


La sang-pur rigola à la réponse de son frère, maintenant sur concentré sur ce qu’il attendait plutôt que sur le fait de chercher de la faire arrêter à le taquiner. Ses joues étaient devenues légèrement roses aux paroles de possessivité de Courtney, et il était trop mignon comme ça. Elle ne les avait pas soutenu au début, mais maintenant elle les shippait complètement et se retenait de fangirliser pour ne pas déranger Samuel ou encore alerter Courtney et Tsukiko qu’ils étaient écoutés.

_Je te conseille de t’isoler si tu veux quand même éviter des meurtres par inadvertance ! T’es sa chasse gardée ! C’est trop mignon ♥ !
« Mademoiselle Harper, concentrez-vous sur votre louve pour savoir ce qu’elle ressent vis-à-vis de monsieur Mercedes.
_Ou alors il faudrait que tu sortes complètement déguisé. Mais ça va être dur de masquer ta beauté. Faudrait te transformer en véritable horreur. Un costume-maquillage antiHanae !
« Amour. Compagnon. Gentils. Protéger. Garder. »


Alors qu’elle parlait toute seule puisque son frère l’ignorait grandement intéressé par le cours de Courtney dont il était apparemment devenu sujet de conversation, Blake finit par se taire, se rendant compte qu’elle allait bientôt voir Tsukiko. Elle ne le faisait pas savoir entendre sa voix lui faisait déjà des effets anormaux, à savoir sentir des frissons parcourir ses veines. Elle la trouvait tellement belle, calme, posée, mature. Délicieusement hypnotisante. Et par conséquent, ça la rendait un poil nerveuse de le voir, surtout en se rappelant, qu’ils s’étaient quittés sur le point de faire des choses peu catholiques, dans cette forêt même. Samuel ne l’aida pas non plus à ce qu’elle réfléchisse à ce qu’elle dirait, accélérant le pas, avec sa vitesse vampirique pour les rejoindre plus vite. Du coup, en bonne suiveuse, elle alla à la même allure et rester en retrait et des donner des soupçons à son frère pour ne pas l’avoir suivi et ils arrivèrent près de Tsukiko et Courtney plus rapidement.


« Je vais vous laisser. Mademoiselle Harper, je vous propose de revenir la semaine prochaine à la même heure ? »
« D’accord. Merci sensei ! »
_Sensei…


Alors que loup quittait le couple de bruns qui n’avait pas attendu longtemps pour se retrouver, Blake en profita pour se mettre sur son chemin en lui offrant un beau sourire avant de lancer un faux regard ennuyé vers le couple.

« J’ai sommeeeeeeil … »
_Tu veux que je te portes ?
_C’était une mauvaise idée de suivre mon frère. Je risque de faire le chaperon maintenant. Ca vous ennuie, si je vous accompagne jusqu’à l’Académie ?


Samuel soulevant Courtney par surprise, Blake finit par prendre le pas du professeur en laissant les laissant seuls à seuls. Une fois un peu éloignée, et pensant que Samuel et Courtney étaient trop occupés pour espionner, elle se permit d’aborder ses remerciements envers Tsuki en se mettant à nouveau devant lui et lui empêchant d’avancer.

_Sensei, je voulais vous remercier pour cet adorable geste que vous m’avez fait ce matin. Ca m’a vraiment touchée. Je ne m’y attendais pas. D’ailleurs je ne vous pensais même pas si attentionné !

Croisant le regard bleu de Tsukiko, Blake s’interrompit, son regard sur elle lui faisant vraiment perdre ses moyens surtout dans ce moment ou elle le remerciait de son attention plus qu’amicale envers elle.

Enfin, bref, je suis évidemment d’accord quant au fait de vous revoir hors cadre de l’Académie.

Après un dernier sourire, en se mordillant les lèvres, Blake se rapprocha du professeur d’un air un peu asservie, minimisant la distance entre eux, et leva légèrement la tête pour plonger son regard vert sans le sien.

Vous l’aurez remarqué vous ne m’êtes pas totalement indifférent, Sensei… Vous n’avez qu’à me communiquez une heure et une date et je serais à vous pendant ce temps…

Finissant par rougir par rapport à ce qu’elle venait d’accepter, soit un rendez-vous, et de la proximité tentatrice du brun. Blake détourna légèrement son regard, genre elle le détourna sur l’oreille de son interlocuteur, pour lui faire croire qu’elle le regardait sans le faire, gênée du moment, et nerveuse par rapport au fait de finir par se faire remballer. A ce moment là , elle commença à paniquer. Et si elle avait mal interprété les intentions de Tsuki et qu’elle était à côté de la plaque ? Mais non, c’était illogique.. Mais on ne sait jamais ! Entendant son nom d’une voix lointaine pendant qu’elle cherchait à se déconnecter de Tsuki,  elle y réagit immédiatement.

_Samuel… ? … Je crois que mon frère me cherche, je vais aller le rejoindre, ça ne vous dérange pas ?
avatar
Admin
Messages : 638
Framboises : 2450
Date d'inscription : 14/10/2012
Age : 19
Localisation : Dans les couloirs. Faux en mains pour tuer un vampire
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Privé Samuel] << J'aime bien être sur le toit. Y a personne pour me faire chier comme ça. >>

le Mer 23 Nov - 16:55


Un paquet de biscuit au chocolat à la main, et un de ces fameux biscuits dans la bouche, Courtney était partie comme une voleuse de la chambre de Samuel pour se rendre dans celle de Blake. Elle avait eu un petit creux, et sachant pertinemment que le brun avait souvent de quoi grignoter dans sa chambre, elle y était allée farfouiller pour trouver de quoi combler son envie de sucre. Bien évidemment, elle savait pertinemment que le brun se rendrait compte de ce vol, surtout lorsque c’était le dernier paquet qui lui restait … Mais elle ne craignait aucunes représailles. En y réfléchissant, elle était même certaine d’y échappé si elle s’étalait du chocolat sur le corps. Son petit-ami ne résisterait pas à une telle invitation et lui pardonnerait aussi tôt ~
Une fois devant la porte de la sang-pur blonde, la brune tapa quelques légers coups avant d’entrouvrir la porte.

« Blake, t’es la ? »

Remarquant la présence de la blonde, la brune esquissa un sourire diabolique et se dépêcha d’entrer en fermant la porte derrière elle avant de sauter sur la sang-pur. Si elle était venue la voir, c’était pour une excellente raison. Elle avait entendu une discussion très intéressante entre sa belle-sœur et le nouveau professeur, et elle était bien prête à en avoir une explication !

« Je ne savais pas que t’avais fait des trucs peu catholique avec GoshiSensei ! Petite perverse cachotière ~ ! »

Lâchant la blonde pour s’installer sur son lit, Courtney croqua dans un biscuit dont elle avala quasiment aussi tôt le morceau avant de pointer sa seule amie féminine avec l’autre moitié d’un air déterminé et affreusement curieux.

« Et ne fais pas l’ignorante ! Mes oreilles ont tout entendu de la discussion que tu as eu quand Johan est venu me chercher ! Alors maintenant dis-moi tout ! Je ne sortirais pas d’ici sans touuuut savoir ! »

La brune dévia brusquement son regard sur le paquet qu’elle tenait, et elle pencha doucement la tête sur le côté, en pleine réflexion.

« Enfin … Sauf si Johan débarque et que je dois le fuir vu que je lui ai volé ses biscuits … »

Elle imagina alors le brun débarquait brusquement dans la chambre de sa sœur et la prendre en flagrant délit de gourmandise avant qu’elle ne parte en courant tout en gardant le paquet pour le finir, juste pour le plaisir de l’embêter … Avec un léger rire, elle termina son biscuit et en entama aussi tôt un autre en reportant son attention sur la blonde, bien décidé à avoir les réponses à ses questions dans les moindres détails.

« Alors, ma chère petite perverse cachotière à la poitrine douce ? J’attends ~ »

avatar
Messages : 46
Framboises : 862
Date d'inscription : 29/06/2015
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Privé Samuel] << J'aime bien être sur le toit. Y a personne pour me faire chier comme ça. >>

le Sam 17 Déc - 13:05




Un peu rêveuse, la rose de Tsukiko à la main, Blake réfléchissait à l’avenir de son rendez-vous avec le loup. Avait-elle tort d’être un peu trop optimiste suite à celui-ci ? Elle n’y pensait pas vraiment, elle était juste excitée de se retrouver à nouveau seule avec l’Alpha. Elle avait l’impression d ‘être le personnage principal d’une histoire d’amour. Quelle était la probabilité qu’ils se plaisent dès le premier regard ? Est-ce que la vie lui faisait le cadeau qu’elle attendait depuis si longtemps ?

« Blake, t’es la ? »

Retrouvant les pieds sur terre en entendant la voix de Courtney derrière sa porte. Prise d’un élan de panique, elle cacha rapidement la rose rouge dans son dos afin de la cacher à la brune, devinant d’avance sa curiosité à propos de sa présence, et consciente que les roses ne courraient pas les rues dans les parages et qu’il ne lui serait pas venue à l’idée d’en cueillir.

_Oh oh… ?!

Même si elle était très contente de voir son amie, le sourire diabolique qui arborait son visage ne lui inspira point confiance, qu’est-ce qu’elle avait en tête, qu’est-ce qu’elle avait compris pour que cela puisse lui donner une telle humeur. Mais Blake oublia un court instant ses interrogations répondant chaleureusement à son câlin en tout en prenant soin d’éviter de se faire salir par les encas aux chocolats qu’elle détenait dans les mains. D’ailleurs, ceux-ci eurent le temps de lever à nouveaux les interrogations de la sang-pur. Cela n’aurait pas été le cas, si Courtney avait ses habituels goûters à la framboise, fraise, myrtille…. Bref, quoi que ce soit aux fruits rouges.

« Je ne savais pas que t’avais fait des trucs peu catholique avec GoshiSensei ! Petite perverse cachotière ~ !»

Blake vira rouge à la question de Courtney. Toutes les images de la nuit du premier soir lui vinrent en tête. D’où Courtney avait su ce genre de choses ? Surprise et embarrassée par cette suspicion si brusque, la sang-pur blonde ne put s’empêcher de nier en balbutiant.

_Q-quoi ? Je…quoi ? Moi ? Non….Je n-n’ai rien fait a…a..avec Goshi Sensei ! Mais De quoi tu parles
« Et ne fais pas l’ignorante ! Mes oreilles ont tout entendu de la discussion que tu as eu quand Johan est venu me chercher ! Alors maintenant dis-moi tout ! Je ne sortirais pas d’ici sans touuuut savoir ! »
_Q-quoi ?!....Ooh.. Putain
jura la blonde en se rappelant avoir légèrement évoqué la nuit juste avant de quitter le loup..
« Enfin … Sauf si Johan débarque et que je dois le fuir vu que je lui ai volé ses biscuits … »

La blonde sourit en entendant Courtney avoué son vol enfantin. Elle ne connaissait pas le goût affriolant de la nourriture ou du chocolat et du lait qu’avait son petit frère, mais elle savait parfaitement que Johan n’aimait pas qu’on lui vole ses affaires, il était sûr que Johan la rechercherait jusqu’à récupérer ce qui lui appartenait. D’un air fier et amusé, elle croisa les bras et sourit d’un sourire malicieux, soutenant indirectement son frère.

_... Alors je peux aussi bien te faire attendre ma réponse jusqu’à ce que Samuel débarque te reprendre ses biscuits au chocolat !

Avant de finalement lui faire un sourire complice, montrant sa coopération à lui avouer ce qui se passait son côté bavard prenant vite le dessus, et contente de pouvoir parler des derniers évènements avec quelqu’un. Surtout qu’elle était certaine que les garçons verraient son histoire d’un mauvais œil. Fire le premier, et elle avait peur que ces deux-là brisent le petit nuage sur lequel elle était en train de vivre.

« Alors, ma chère petite perverse cachotière à la poitrine douce ? J’attends ~ »
_Je n’ai rien fait avec Goshi Sensei….pour le moment. Je t’assure. Du moins pas encore… Ya eu des rapprochements mais on l’a pas fait.


La sang-pur se stoppa un moment, en même temps qu’elle exposait ses deux paumes de mains à l’hybride pour lui confirmer gestuellement qu’il ne s’était strictement rien passé, pour qu’elle ne se fasse pas de fausses idées avant de reprendre.

Mais s’il s’est rien passé, il y a quand même une petite raison. Quand j’étais avec lui, j’ai ressenti un truc que je n’avais pas ressenti depuis…. Longtemps » Blake hésita un court moment, bien sûr, préciser ça lui faisait penser au dernier homme sont elle était tombée amoureuse, et ressasser son nom, elle n’avait pas vraiment envie.. Et j’ai fait la chose qu’aucune fille n’aurait fait face à e dieu, je l’ai repoussé. J’ai pris peur. En même temps, ce n’est pas plus mal, je ne suis pas passée pour la fille facile, tu vois mais je te jure que…

Maintenant qu’elle en parlait, Blake s’arrêta en réalisant qu’elle n’avait toujours pas surmonté sa peur, qu’elle s’était nichée dans un coin derrière les papillons et les douces attentions du professeur. Mais sa crainte de l’amour revenait bel et bien. Elle avait peur de retomber dans ce qu’elle appelait la déchéance de l’amour. Et pourtant l’Alpha semblait l’y emmener comme un aimant, si fortement qu’elle n’en était pas toujours conscience et cela alors qu’ils venaient juste de se connaître. Des années d’abstinence à ce sentiment si idolâtré par les humains qui s’envolaient en pas moins de vingt-quatre heures, à la vue d’un nouveau visage. Pouvait-on vraiment résister à un sentiment pareil quand il décide de nous tomber sur la tête ?

_Il m’attire tellement, j’ai du mal à lui résister.. et puis tu as déjà vus ses yeux d’or ? Ils sont tellement beaux. Quand a son aura d’Alpha, elle me donne des frissons. Oh regarde ce qu’il a déposé au rebord de ma fenêtre ce matin ! Tout enthousiaste, Blake tendit la rose rouge et la carte à la brune qu’elle avait caché dans son dos quelques minutes auparavant alors qu’elle pensait être la seule consciente de ce qui se passait avec l’alpha. Et quand on a failli passer à l’acte la veille, je me suis sentie perdre le contrôle et ça m’a effrayé..

La blonde finit par perdre le sourire qu’elle arborait il n’y avait pas moins de quelques minutes. Si Samuel n’avait pas fait sa langue perchée, elle savait que la brune n’était pas au courant de tout ce qu’elle avait pu vivre après et qu’elle ne pouvait pas vraiment deviner exactement les raisons de sa crainte et que par conséquent ça l’intriguais sûrement. Mais puisque Courtney était devenue son amie, elle était en droit de savoir. Même si elle n’avait pas très envie de ressasser les évènements de son passé, c'était un peu nécessaire pour que la brune comprenne mieux sa position. Toutefois, changeant d’humeur et ne pouvant pas la regarder dans les yeux, elle baissa la tête, ses cheveux retombant sur ses épaules, et se mit à jouer avec ses pouces d’un air triste en priant intérieurement pour ne pas craquer et se mettre à pleurer des larmes inutiles…

_Tu sais… la vie a tellement été cruelle avec moi. Le premier homme que j’ai aimé n’était qu’un traître d’hunter. Puis j’ai été chassée par mon propre père, ma mère était morte et Samuel n’était plus lui-même. Alors j’ai passé mon temps à courir et à fuir encore et encore pour survivre puisqu’on me soupçonnait pour le massacre du village.. Puis J’ai aimé une autre personne pendant près de 4 ans, qui m’a à son tour trahi en me vendant aux hunters. Les 4 années d’après jusqu’à ce que Fire me retrouve, je me suis fait battre torturée, abusée par un de ces hunter clandestin. Même si le tuer m’a fortement apaisé, le souvenir persiste et je ne sais même pas si je pourrais me remettre complètement de ce trauma.
 
Blake prit conscience dans un coin de ses pensées que si elle avait causé la mort de cet homme et de son premier amour, il n’en était rien par celui qu’il avait trahi après quatre ans de vie commune. Une légère lueur de haine parcouru son regard vert alors qu’elle regardait fixement un endroit avant de reprendre la parole. Elle ne devait plus avoir de si mauvaises ondes..
Elle avait été plutôt brève dans son histoire, mais elle sait qu’elle avait dit l’essentiel. Si Courtney voulait avoir plus de détails, elle n’aurait qu’à lui demander un autre moment car ce n’était pas le sujet, surtout que n’était pas son sujet préféré.. Relevant finalement un regard honnête vers son amie, elle s’entacha de lui adresser un sourire timide pour éviter l’ambiance post-déprime qu’elle pourrait développer.

_Tu comprends avec ça que je n’ai plus envie de m’attacher à l’amour. Toutes les personnes que j’ai aimées dans ma vie m’ont rejetées, ou ne sont plus, ou m’ont oubliées pendant un temps.

La sang pur, tout en récupérant la rose du loup ramena ses jambes contre elles  cherchant un peu de réconfort pour soi-même. Elle avait confiance en Courtney, Samuel et Fire mais pas encore assez pour pas lâcher prise. Terrorisée qu’ils puissent un jour la quitter, elle le cachait, mais elle ne voulait pas oublier que c’était peut-être possible. Et bien sûr elle était prête à tout pour que ça n’arrive pas.

_Maintenant j’ai un peu plus de confiance puisque Samuel et Fire sont revenus à moi… mais je suis tout aussi effrayée à ce qu’ils partent un jour

Humant une énième fois l’odeur de sa rose qui l’apaisait inconsciemment, Blake finit par remarquer du chocolat qui était tombé sur la poitrine de la brune et qu’elle n’avait pas fait attention, peut-être soit parce qu’elle mangeait ses biscuits avec trop d’appétit ou qu’elle se concentrait sur son récit pour s’en préoccuper. Sans réfléchir, de façon instinctive, et par simple esprit d’être aux petit soins avec les gens qu’elle aimait, elle alla récupérer le chocolat sur sa poitrine avec son index avant de récupérer le chocolat et de reprendre la parole.

_Dans notre société, l’humanité est la plus grande faiblesse des sang-purs… Je veux dire, surtout en plus quand on attend beaucoup de toi. Et je n’ai jamais réussi à m’endurcir comme l’on attendait, mon cœur était trop pur. Du coup, c’est ce que j’ai vécu qui a réussi à le faire, mais peut-être pas de la meilleure des façons.

Blake avait passé les deux dernières années passées à ne faire que des mauvaises actions ou presque, et foutre la vie d’innocents en bordel, par pure envie de vengeance, sûrement envers ce qu’elle avait vécu, mais surtout elle avait arrêté de montrer de la compassion envers les humains. Et depuis, elle se rendait compte que cela ne l’avait jamais satisfaite et que pendant cette période, c’est-à-peine si elle se souvenait de la personne qu’elle était avant, mais ce n’était plus le cas à l’heure d’aujourd’hui.

_Et maintenant avec Samuel, Fire, toi je me sens un peu plus comme moi-même, je veux dire, j’ai quasiment arrêté d’être si négative et méchante avec les autres. J’ai pratiquement oublié la jeune fille que j’étais avant mais je veux la retrouver…et j’ai l’impression d’être sur le bon chemin. Vous m’inspirez confiance, j’ai l’impression d ‘être à ma place, alors..  De plus je sais, et les garçons ne cessent de me le répéter aussi que je suis une irraisonnable romantique.

La blonde esquissa un sourire, c’est vrai que depuis qu’elle reprenait de plus en plus goût à la vie elle retrouvait ce côté-là d’elle. Elle n’attendait pas forcément le prince charmant, ou la personne parfaite sur toutes mesures. C’était un idéal, mais l’important c’était avant tout vivre un amour sans aucune limite, si fort qu’il est à deux doigts de vous brûler, n’est-ce pas ?

_Je me suis promise de ne plus jamais tomber amoureuse, mais je crois que je commence à relativiser. Te voir avec Samuel ou encore Fire avec Chiaki, même Ai et Jun qui viennent d’arriver, je veux dire vous semblez tellement vivre le parfait amour, et ça me donne encore plus encore envie de vivre la même chose.

En vérité, au fond d’elle Blake n’avait jamais vraiment cessé à l’amour. C’est ce qu’elle en pensait en tout cas. Car si elle avait arrêté d’y croire, à quoi bon continuer sa vie ?

_Du coup je me dis… Peut-être.. Peut-être que je devrais essayer avec Tsukiko ? Si je cherche à le connaître et tout ? T’en penses quoi ? Peut-être que je me retrouverais complètement ?

Finalement, retrouvant son regard amusé et son sourire d’avant toute cette déclaration. Blake s’enthousiasma à nouveau à propos de l’Alpha. Penser à une possible belle histoire avec lui rendait sa bonne humeur tant elle aurait aimé que ça se réalise.

_..Et puis, en plus d’être cet exquis gentleman, je crois que je lui plais vraiment vraiment, tu sais qu'il a gardé un de mes rubans d'uniforme ? T'as lu le PS de la note ? Je m'enfiche complètement de ce ruban, j'en ai d'autres. Mais il l'a récupéré et pris le soin de me demander si il pouvait le garder. Je ne sais pas ce qu'il advient de mon ruban, mais ça fait très comportement affectueux de loup non ?
avatar
Admin
Messages : 638
Framboises : 2450
Date d'inscription : 14/10/2012
Age : 19
Localisation : Dans les couloirs. Faux en mains pour tuer un vampire
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Privé Samuel] << J'aime bien être sur le toit. Y a personne pour me faire chier comme ça. >>

le Sam 17 Déc - 18:46


« Alors, ma chère petite perverse cachotière à la poitrine douce ? J’attends ~ »

_Je n’ai rien fait avec Goshi Sensei….pour le moment. Je t’assure. Du moins pas encore… Ya eu des rapprochements mais on l’a pas fait.

Courtney fixa Blake d’un air méfiant, ayant un peu de mal à croire qu’il ne s’était rien passé après ce qu’elle avait entendu. Mais lorsque la blonde lui signifia par geste qu’il ne s’était réellement rien passé entre eux, la brune reprit un air sérieux en hochant la tête, signifiant qu’elle la croyait. Pour autant elle ne dirait rien, persuadé que la blonde en profiterait pour changer de sujet, et ça, c’était hors de question !

_Mais s’il s’est rien passé, il y a quand même une petite raison. Quand j’étais avec lui, j’ai ressenti un truc que je n’avais pas ressenti depuis…. Longtemps Et j’ai fait la chose qu’aucune fille n’aurait fait face à e dieu, je l’ai repoussé. J’ai pris peur. En même temps, ce n’est pas plus mal, je ne suis pas passée pour la fille facile, tu vois mais je te jure que…

Bien que l’hybride ne disait rien et continuer de manger ses biscuits par automatisme, elle écoutait attentivement la sang-pur, sentant bien que si elle avait repoussé ce fameux dieu, c’est qu’elle avait une raison plus profonde et douloureuse que celle de vouloir passer pour une fille sérieuse. Après avoir souffert à cause de sa séparation avec le brun, et même avec la perte de ses parents, la brune était capable de sentir et de reconnaitre le comportement de quelqu’un ayant beaucoup trop souffert, et c’est bel et bien ce qu’elle voyait en écoutant Blake.

_Il m’attire tellement, j’ai du mal à lui résister.. et puis tu as déjà vus ses yeux d’or ? Ils sont tellement beaux. Quand a son aura d’Alpha, elle me donne des frissons. Oh regarde ce qu’il a déposé au rebord de ma fenêtre ce matin ! Et quand on a failli passer à l’acte la veille, je me suis sentie perdre le contrôle et ça m’a effrayé..

Courtney posa ses biscuits le temps de prendre la carte tendue par son amie et esquissa un sourire en lisant le mot. Il pouvait presque concurrencer la lettre que lui avait faite Johan le jour du bal ! Mais seulement presque. Personne ne pouvait dépasser le brun à ses yeux pour ce qui était d’être romantique … Mais son avis était subjectif, elle le savait. Avec un sourire elle rendit la carte à la blonde pour être certaine de ne pas l’abimer avec les biscuits au chocolat et se concentra à nouveau sur ce qu’elle lui racontait.

_Tu sais… la vie a tellement été cruelle avec moi. Le premier homme que j’ai aimé n’était qu’un traître d’hunter. Puis j’ai été chassée par mon propre père, ma mère était morte et Samuel n’était plus lui-même. Alors j’ai passé mon temps à courir et à fuir encore et encore pour survivre puisqu’on me soupçonnait pour le massacre du village.. Puis J’ai aimé une autre personne pendant près de 4 ans, qui m’a à son tour trahi en me vendant aux hunters. Les 4 années d’après jusqu’à ce que Fire me retrouve, je me suis fait battre torturée, abusée par un de ces hunter clandestin. Même si le tuer m’a fortement apaisé, le souvenir persiste et je ne sais même pas si je pourrais me remettre complètement de ce trauma.

Choqué par ce qu’elle apprenait, et surtout terriblement triste, la brune cessa de manger ses biscuits, adressant un regard compatissant à la blonde. Elle ne savait pas qu’elle avait vécu tant d’horreur et de trahison. Elle s’en doutait un peu, mais elle avait espérait se tromper. Avec tout ce qu’elle avait vécu, Courtney trouva que Blake avait énormément de courage et de volonté. Même si tout cela l’avait faite mal tourné pendant un temps, elle avait en quelque sorte réussis à s’en sortir, et elle ne pouvait que l’admirer pour ça.

_Tu comprends avec ça que je n’ai plus envie de m’attacher à l’amour. Toutes les personnes que j’ai aimées dans ma vie m’ont rejetées, ou ne sont plus, ou m’ont oubliées pendant un temps. Maintenant j’ai un peu plus de confiance puisque Samuel et Fire sont revenus à moi… mais je suis tout aussi effrayée à ce qu’ils partent un jour

« Oh, Blake … »

L’hybride comprenait désormais mieux pourquoi la sang-pur l’avait tant détesté, elle et Chiaki, lorsqu’elle était arrivée. Elle avait dû avoir l’impression qu’ils lui volaient son petit-frère et son meilleur ami, et elle avait voulu les éliminer de quelques manières que ce soit pour être certaine de garder ses proches près d’elle. Même si elle avait finis par ne plus lui en vouloir, et elle supposait que Chiaki avait également finis par lui pardonner, elle ne pouvait que comprendre son geste, surtout lorsqu’elle aurait agis de la même manière à sa place …

_Dans notre société, l’humanité est la plus grande faiblesse des sang-purs… Je veux dire, surtout en plus quand on attend beaucoup de toi. Et je n’ai jamais réussi à m’endurcir comme l’on attendait, mon cœur était trop pur. Du coup, c’est ce que j’ai vécu qui a réussi à le faire, mais peut-être pas de la meilleure des façons. Et maintenant avec Samuel, Fire, toi je me sens un peu plus comme moi-même, je veux dire, j’ai quasiment arrêté d’être si négative et méchante avec les autres. J’ai pratiquement oublié la jeune fille que j’étais avant mais je veux la retrouver…et j’ai l’impression d’être sur le bon chemin. Vous m’inspirez confiance, j’ai l’impression d ‘être à ma place, alors..  De plus je sais, et les garçons ne cessent de me le répéter aussi que je suis une irraisonnable romantique.

La brune répondit au sourire de la blonde, reprenant la dégustation de ses biscuits volés.

_Je me suis promise de ne plus jamais tomber amoureuse, mais je crois que je commence à relativiser. Te voir avec Samuel ou encore Fire avec Chiaki, même Ai et Jun qui viennent d’arriver, je veux dire vous semblez tellement vivre le parfait amour, et ça me donne encore plus encore envie de vivre la même chose.

Courtney aurait pu nier en ce qui la concernait, ainsi que Fire et Chiaki. Leurs couples respectifs avaient vécus énormément d’épreuves, et ils en avaient tous souffert. Mais c’était justement parce qu’ils avaient su passer au-delà de tout cela et que leurs couples étaient devenus encore plus fort qu’avant que leurs amours pouvaient ainsi être qualifiés de parfait. Mais même avec toute la volonté du monde, la brune n’aurait jamais pu nier : comment dire qu’elle ne vivait pas le parfait amour quand son petit-ami était lui-même parfait ?

_Du coup je me dis… Peut-être.. Peut-être que je devrais essayer avec Tsukiko ? Si je cherche à le connaître et tout ? T’en penses quoi ? Peut-être que je me retrouverais complètement ? ..Et puis, en plus d’être cet exquis gentleman, je crois que je lui plais vraiment vraiment, tu sais qu'il a gardé un de mes rubans d'uniforme ? T'as lu le PS de la note ? Je m'enfiche complètement de ce ruban, j'en ai d'autres. Mais il l'a récupéré et pris le soin de me demander si il pouvait le garder. Je ne sais pas ce qu'il advient de mon ruban, mais ça fait très comportement affectueux de loup non ?

La brune laissa un petit rire lui échapper en voyant l’enthousiasme de la blonde pour leurs professeurs, finissant d’avaler son biscuit avant de lui répondre.

« Je confirme que seul un loup affectueux peu faire ça. Les loups adorent avoir l’odeur de ceux qu’ils aiment avec eux, un peu comme un chien qui dormirait uniquement sur les affaires de son maitre … Et j’étais sûre que GoshiSensei était un véritable gentleman ! Ca se voit à sa manière d’être … Mais je n’aurais jamais pensé qu’il était capable d’écrire une carte aussi romantique ! Surtout qu’il prend énormément de risque en ayant déposé ça dans ta chambre. Si quelqu’un l’avait vu, il aurait aussitôt été viré. S’il prend un tel risque, c’est qu’il tient vraiment à toi !

Reprenant son air sérieux, la brune referma finalement le paquet, attendant d’avoir terminé de parler pour se remettre à le manger.

« Plus sérieusement … Je ne peux pas savoir pour toi si tu es prête ou non à tenter quelque chose avec quelqu’un après ce que tu as vécu. Mais ce que je sais, c’est que tu ne peux pas t’empêcher de vivre peut-être une magnifique histoire d’amour parce que tu as peur que cela finisse mal. Je ne vais pas te le cacher, ça peut finir mal. Il peut te trahir, il peut être gravement blessé et succomber à ses blessures … Tout peut arriver. Comme rien ne peux se passer cela peut être l’amour de ta vie. Tu ne sauras jamais sans avoir essayé, Blake ! Dis-toi qu’il vaut mieux vivre avec des regrets qu’avec des remords. Si tu n’essaie pas, tu passeras ta vie à te demander ce qu’il se serait passé. Alors autant essayer ! Dans la vie, il faut savoir prendre des risques ! »

Ponctuant sa phrase avec emphase, la brune reprit finalement un biscuit qu’elle croqua énergiquement avant de prendre un air taquin.

« Par contre, que les choses soient claires … Quand quelque chose arrivera, je VEUX être au courant. Et je veux aussi avoir le droit de pouvoir te tripoter quand je veux ! J’aime trop ta poitrine … Mais le dis pas à Johan, il va faire son jaloux sinon ! »

Se souvenant d’une des paroles de la blonde, la brune prit un soudain air complice et diabolique, signe qu’elle avait une idée derrière la tête.

« Et t’inquiète pas pour Johan et cet idiot de Fire. Si jamais ils essaient de s’en aller, je les séquestre à la cave ! Comme ça ils seront toujours la ~ »

S’imaginant alors le brun et le rouquin attaché dans un endroit sombre, la brune prit un air curieux en penchant la tête sur le côté, croquant dans ses biscuits un peu plus lentement. Depuis qu’elle en mangeait, le paquet était devenu presque vide alors qu’il était plein à son arrivée.

« Je me demande à quoi ressemblerait Johan menotté et bâillonné sur une chaise … Faudrait que je le piège un jour pour voir … »


avatar
Messages : 46
Framboises : 862
Date d'inscription : 29/06/2015
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Privé Samuel] << J'aime bien être sur le toit. Y a personne pour me faire chier comme ça. >>

le Lun 19 Déc - 23:34




« Je confirme que seul un loup affectueux peu faire ça. Les loups adorent avoir l’odeur de ceux qu’ils aiment avec eux, un peu comme un chien qui dormirait uniquement sur les affaires de son maitre … Et j’étais sûre que GoshiSensei était un véritable gentleman ! Ca se voit à sa manière d’être … Mais je n’aurais jamais pensé qu’il était capable d’écrire une carte aussi romantique ! Surtout qu’il prend énormément de risque en ayant déposé ça dans ta chambre. Si quelqu’un l’avait vu, il aurait aussitôt été viré. S’il prend un tel risque, c’est qu’il tient vraiment à toi !

Entendre la confirmation que son hypothèse soit vraie fit sourire Blake  Tout cela la rendait encore plus enthousiaste à propos de Tsuki et elle se promit de le taquiner à propos de cela a leur  prochaine rencontre. Par contre la brune lui fit remarquer quelque chose auquel elle n’avait pas pensé. Effectivement en tant que professeur, il avait pris beaucoup de risque en lui laissant quelque chose à sa fenêtre. Elle n’en avait point remarqué l’importance du geste est pensa intérieurement que l’Alpha était un peu fou pour aller jusque là, ou alors vraiment trop épris d’elle. Waw.

_C’est vraiment trop dingue pour être vrai tout ça…
« Plus sérieusement … Je ne peux pas savoir pour toi si tu es prête ou non à tenter quelque chose avec quelqu’un après ce que tu as vécu. Mais ce que je sais, c’est que tu ne peux pas t’empêcher de vivre peut-être une magnifique histoire d’amour parce que tu as peur que cela finisse mal. Je ne vais pas te le cacher, ça peut finir mal. Il peut te trahir, il peut être gravement blessé et succomber à ses blessures … Tout peut arriver. Comme rien ne peux se passer cela peut être l’amour de ta vie. Tu ne sauras jamais sans avoir essayé, Blake ! Dis-toi qu’il vaut mieux vivre avec des regrets qu’avec des remords. Si tu n’essaie pas, tu passeras ta vie à te demander ce qu’il se serait passé. Alors autant essayer ! Dans la vie, il faut savoir prendre des risques ! »


La blonde fit placer ses cheveux d’un côté et commença à les caresser tout en écoutant Courtney. Inconsciemment, sone sprit ne voulait pas écouter les possibilités que quelque chose puisse mal se passer. Si elle le voulait ardemment, elle pouvait avoir ce qu’elle voulait, non ? Et puis,même si ça se passait mal, cela ne pouvait pas être pire que ce qu’elel avait déjà vécu. Au pire il s’agirait de crises comme l’avait connu la brune ou Fire et Chiaki..  Mais en écoutant Courtney prendre la situation avec autant de positivité, ce qui l’encourageait à dire oui aux risques de la vie. La blonde se jeta affectueusement contre son amie pour lui faire un câlin digne de ce nom, sachant bien qu’elle avait raison et parcequ’elle lui permettait de retrouver espoir.

_De toute façon, je crois que mon cœur a déjà décidé et ne veut en aucun cas faire marche arrière quoi que je pense… Hors de question que je laisse ce cher Alpha s’en aller. !
« Par contre, que les choses soient claires … Quand quelque chose arrivera, je VEUX être au courant. Et je veux aussi avoir le droit de pouvoir te tripoter quand je veux ! J’aime trop ta poitrine … Mais le dis pas à Johan, il va faire son jaloux sinon ! »


Eclatant de rire, la sang-pur se redressa et se détacha de Courtney la main posée sur sa poitrine partageant son regard complice.

_Tu es décidément irrécupérable ! Mais ça me va ! Quand je reviens du rendez-vous que j’ai avec lui, je viendrais immédiatement te voir !
« Et t’inquiète pas pour Johan et cet idiot de Fire. Si jamais ils essaient de s’en aller, je les séquestre à la cave ! Comme ça ils seront toujours la ~ « Je me demande à quoi ressemblerait Johan menotté et bâillonné sur une chaise … Faudrait que je le piège un jour pour voir …
»


Même si elle l’idée de Courtney lui plaisait beaucoup, et qu’elle soutenait parfaitement. En entendant parle de Fire, Blake replia ses genoux sur elle-même, perdant son regard amusé pour un plus inquiet.

_ A propos de ça, tu penses que Fire va revenir ? On a plus de nouvelles depuis son départ...

Blake savait que Fire était plus parti par obligation et par parce qu’il le voulait mais elle l’aurait tout de même aimé avoir des nouvelles. Mais si elle se doutait que si personne n’en avait eu c’était sûrement parce qu’il avait des empêchements mais tout de même. Connaissant le caractère du père HandelGott, elle avait un mauvais pressentiment concernant le futur de son ami qui avait finalement décidé de rentrer chez lui pour régler ses histoires.

_Et puis lui et Chiaki s’aiment donc il est obligé de revenir ! Il a pas le droit d’être aussi une victime des circonstances comme moi !  Pour une fois qu’il est sérieux,et qu’il est digne de prendre comme exemple !

Blake parlait plus pour elle que pour Fire ou Chiaki, c’est vrai. Mais elle était sincère, elle ne voulait pas que Fire soit malheureux à son tour, (alors il avait intérêt à se ramener au lieu d’avoir bêtement écouter Chiaki qui elle était sûre, ne pensait pas objectivement ce qu’il disait !) A vrai dire elle aurait été prête à prendre son malheur à sa place si ça pouvait ne pas le faire s’éloigner. Elle en avait déjà eu, un de plus un de moins, la liste serait toujours conséquente, et son cœur plus habituée à le supporter… Enfin, c’est ce qu’elle pensait, c’était plutôt logique ? Mais Blake n’eut pas le temps à se morfondre puisque la porte de sa chambre s’ouvrit, laissant place à une personne qu’elle n’avait pas autorisée à entrer.
_B ? Je peux..
_Hé !


En voyant son frère, Blake se rassit en tailleur et leva la main pour le saluer avec le sourire, toute contente de le voir et lui faisant oublier ses pensées moroses. Toutefois, en remarquant Courtney, Samuel s’interrompit se désintéressa bien vite d’elle et elle put lire une pointe de malice briller dans ses yeux verts signifiant qu’il avait trouvé une chose qu’il convoitait.

_Oh ! C’est donc ici que tu te caches petite voleuse !
Aussitôt dit, sous les éclats de rire de Blake, Johan se jeta sur son lit pour essayer d’attraper Courtney et ses biscuits mais ne réussit pas aussi facilement puisque la brune s’était déjà préparée à cette éventualité.
avatar
Admin
Messages : 638
Framboises : 2450
Date d'inscription : 14/10/2012
Age : 19
Localisation : Dans les couloirs. Faux en mains pour tuer un vampire
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Privé Samuel] << J'aime bien être sur le toit. Y a personne pour me faire chier comme ça. >>

le Mar 20 Déc - 0:20


_ A propos de ça, tu penses que Fire va revenir ? On a plus de nouvelles depuis son départ...

Le regard de Courtney s’assombrit aussitôt, ne sachant pas trop quoi répondre. Elle avait eu vent de la dispute qui avait eu lieu entre lui et son blondinet, et elle s’était inquiétée du fait que Fire ne donne aucune nouvelle à personne. Cela ne lui ressemblait pas de faire s’inquiéter les autres, et surtout ne pas essayer de faire changer d’avis Chiaki pour lui faire comprendre son erreur … Elle ne savait pas tellement ce qu’il se passait là où il était, mais elle espérait de tout cœur qu’il aille bien et qu’il reviendrait vite. Même si elle ne l’avouerait jamais à voix haute, Fire lui manquait. Il faisait partie de sa famille, et son absence causait un vide dans  ses journées. Ne plus le sermonner sur son comportement ou le taquiner sur sa perversité lui manquait terriblement.

_Et puis lui et Chiaki s’aiment donc il est obligé de revenir ! Il a pas le droit d’être aussi une victime des circonstances comme moi !  Pour une fois qu’il est sérieux,et qu’il est digne de prendre comme exemple !

« Tu as raison ! Je propose qu’on aille le chercher par la peau des fesses si cet idiot ne revient pas vite ! »

Croquant vivement dans un des derniers biscuits avec une soudaine volonté, réellement prête à faire ce qu’elle venait de dire, la brune se stoppa brusquement en sentant quelqu’un entrer dans la chambre.

_B ? Je peux..

_Hé !

_Oh ! C’est donc ici que tu te caches petite voleuse !

Au moment-même où le brun se jetait sur le lit pour l’attraper, la brune fit une galipette arrière sur le lit pour s’échapper de l’autre côté. Remerciant mentalement sa rapidité et sa souplesse, elle recula de quelque pas en sautillant légèrement, prenant le soin d’avaler le biscuit qu’elle avait en bouche avant de se défendre.

« C’est faux, je ne me cachais pas ! Et je ne t’ai pas volé ! Je t’ai … Emprunté tes biscuits sans avoir le projet de te les rendre, c’est pas pareil ! »

Complétement et totalement de mauvaise foi, Courtney se rapprocha peu à peu de la fenêtre avec un air malicieux, ayant déjà prévu sa porte de sortie depuis le moment où elle était entrée dans la chambre de la blonde. Une fois assez proche de la fenêtre, la brune prit partie de faire une grimace au brun pour le provoquer avant de commencer à escalader le rebord.

« Si tu veux les récupérer, va falloir m’attraper ! Mais comme je suis imbattable, tu ne récupéreras jamais tes biscuits ~ »

Sans crier gare, elle sauta par la fenêtre et se rattrapa tranquillement à une branche d’arbre avant de sauter de cette dernière pour atterrir au sol sans problème. Entre sa nature d’hybride et le fait que la chambre de Blake n’était pas trop élevée, la brune pouvait sans problème s’échapper par la fenêtre sans rien risquer. Profitant alors de son avance, elle courut en direction d’une partie reculée de la cour des vampires pour aller se réfugier en hauteur, sur une branche d’arbre plutôt épaisse et sur laquelle elle pouvait s’asseoir. Sans gêne, elle se remit à manger ses biscuits, attendant patiemment de voir si le brun arriverait à récupérer au moins un biscuit de son paquet. Mais vu comme il en restait peu, il y avait peu d’espoir qu’il récupère ne serait-ce qu’une miette …

avatar
Messages : 357
Framboises : 2161
Date d'inscription : 14/10/2012
Localisation : En train de faire l'idiot sur une table :)
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Privé Samuel] << J'aime bien être sur le toit. Y a personne pour me faire chier comme ça. >>

le Sam 24 Déc - 13:51
<




L’anniversaire des dix-huit ans sa petite-amie approchant, Johan multipliait les va-et-viens pour organiser la journée dont il s’avérait être un grand projet. Et il voulait que ce soit parfait. Mais pour ne pas  éveiller les soupçons de la brune quant à sa surprise, il s’attachait aussi à ne pas oublier de passer du temps avec elle, surtout quand elle était pleinement à l’Académie et n’avait pas de travail. Ne pas profiter de cela était insensé ! Il sortait de la chambre de Lest après l’avoir aidé à confectionné des accessoires qui constituait un de ses cadeaux pour la brune et avait eu l’intention de prendre une pause Courtney et chocolat. Toutefois, en rentrant dans sa chambre, chercher les biscuits « magiques » que Chiaki avait bien voulu lui donner grâce à sa relation avec la brune, il ne trouva rien, et il était sûr qu’il lui restait un grand paquet. L’identité du coupable était évident. Une seule personne possédait le double de sa clé, et une seule odeur étrangère à la sienne parfumait la chambre. Hope.

Bon sang, quand il allait la trouver, il ne donnait pas cher de son appétit. Il allait récupérer ses biscuits quoi qu’il en soit !

Samuel essaya de trouver sa petite-amie dans sa chambre et sur les toits, mais comme il ne la trouva pas, il abandonna momentanément son projet de récupérer ses biscuits, pour privilégier les derniers messages qu’ils devaient transmettre aux invités de la fête. Au bout d’une demi-heure, il ne lui restait plus que Blake à voir, et c’était l’une des plus urgentes qu’il devait voir, car il avait une demande qu’il ne pouvait s’adresser qu’à elle. Toutefois en s’introduisant dans la chambre de Blake,il y trouva quelque chose de bien plus intéressant. Sa louve bien aimée en train de s’affairer sur ses biscuits et son paquet à moitié vide parlant avec sa soeur. Pourquoi il n’y avait pas pensé plutôt ? Réagissant immédiatement, il sauta sur elle en essayant de l’attraper et qu’elle lui rende ce qui lui appartenait de droit.


_Oh ! C’est donc ici que tu te caches petite voleuse !
« C’est faux, je ne me cachais pas ! Et je ne t’ai pas volé ! Je t’ai … Emprunté tes biscuits sans avoir le projet de te les rendre, c’est pas pareil ! »


Etalé sur le lit après avoir raté la brune, se redressa légèrement en posant la joue sur sa tête en lui lançant un regard prévenant qu’il n’allait pas la laisser s’en sortir si facilement avant delui rendre son sourire malicieux, de se relever brusquement et se précipiter dans sa direction quand elle le provoqua.


« Si tu veux les récupérer, va falloir m’attraper ! Mais comme je suis imbattable, tu ne récupéreras jamais tes biscuits ~ »
_Raté !


Samuel ne s'aventura pas par-dessus la fenêtre mais suivit quelques secondes des yeux la direction vers laquelle Hope partait toujours avec un regard de malice avant de retourner sur le lit sa soeur toujours morte de rire. S’il n’était pas venu pour quelque chose d’important, il serait sûrement déjà parti à la poursuite de la brune, attraper son joli corps et récupérer son goûter précieux.

_Je vais les récupérer, tu vas voir ! Mais sinon, sinon B, ton costume de Dame de Cœur est prêt, mais j’ai besoin que tu me rendes un service. J’ai besoin d’un alcool aromatisé à la framboise.. Tu penses que tu peux me trouver ça ? ~
_De l’alcool Samuel ? Je croyais que tu avais refusé qu’on en amène à la fête depuis Noel. Et puis il y aura le directeur aussi non ?
_Oui mais qui te dit que je ne prévois pas d’After ~ ?


Le sang-pur de glace porta un index à sa bouche en faisant un clin d’œil complice à sa grande sœur, prévoyant déjà également la nuit qu’il réservait à la brune pour son anniversaire et dont il gardait le secret.

_Bon je te laisse, j’ai du chocolat à récupérer ! Mais je repasserai !

Quittant joyeusement sa sœur, Johan s’envola de la pièce par la fenêtre pour reprendre la même direction que la brune à vitesse vampirique pour ne pas la faire attendre trop longtemps et la récupérer. Son instinct et ses sens surdéveloppés lui permirent de retrouver sa belle rapidement perchée au-dessus d’un arbre et semblant l’attendre tranquillement tout en mangeant ses derniers biscuits.  Sa première idée aurait été de se montrer et d’exiger qu’elle les lui remettent gentiment mais Samuel connaissait bien trop sa Courtney pour savoir qu’elle ne lui obéirait pas quoi qu’il fasse et qu’elle le cherchait. Il devinait amplement qu’elle voulait le faire courir après elle pour qu’il essaie de l’attraper. Et il n’était pas contre l’idée
Le sang-pur aux yeux verts l’ayant repérée quelques mètres plus loin décida de s’arrêter avant de faire sa présence se remarquer. Il savait qu’il allait devoir agir rapidement. Sa Hope était peut-être concentrée sur ses gâteaux mais  elle remarquerait vite sa présence s’il traînait trop dans le coin. A vitesse vampirique, le chargé de discipline fit un long et grand détour pour arriver au même endroit qu’il était mais à l’opposé soit derrière la brune en un moins rien de temps. Sans attendre il s’approcha à pas de renard avant de sauter dans sa direction la kidnappant dans ses bras, et par le comble de tout ça entraîna sa chute depuis du haut de l’arbre.
Une fois à terre, Samuel profita de l’effet de surprise, pour prendre le contrôle et la plaquer contre le sol les mains au-dessus de la tête. Puisqu’elle avait gardé un biscuit à la bouche, il se pencha pour le croquer et déposer un baiser sensuel près de ses lèvres avant de répliquer.

_Je peux savoir d’où tu voles mes biscuits, toi. Tu n’en auras pas d’autres !

En parlant de biscuits, Samuel chercha le paquet qui avait disparu en cours de route des yeux d’un air un peu inquiet avant de se réjouir un peu plus lorsqu’il le trouva intact à quelques mètres de là. Bien, il n’avait pas tout perdu du coup. Reportant son attention à sa petite-amie, il l’a traita avec plus de compassion s’inquiétant naturellement pour elle.

_Je ne t’ai pas fait mal, j’espère

S’assurant que non, une lueur perverse traversa le regard et le sourire de Samuel qui se mit à effleurer la poitrine de la brune de son index par-dessus ses vêtements.

_Tu sais que tu mérites une punition ma petite louve.. ~

Puis, avalanche de chatouilles !

Finissant par se calmer, le brun se redressa et lâcha aussi les mains de Courtney mais assis à califourchon sur elle, il lui bloqua tout de même tentative  de se lever. Il se mit ensuite à quelque chose dans les poches intérieures de son manteau et en sortit un paquet très intéressant.

_Quelle dommage, moi qui t’avais obtenu des mini-tartelettes à la framboise et toi tu me voles mes biscuits au chocolat.. Je vais devoir compenser…

Samuel commença à ouvrir le paquet de tartelettes dans la fausse intention de les manger devant elle. Cependant, prévoyant la tentative de vol du paquet immédiat, il les lança dans la direction opposée de ses biscuits au chocolat pour aller les récupérer aussi vite que possible.
Il savait que ce n'était pas vraiment une punition, mais il ne pouvait tout de même pas garder des biscuits à la framboise pour lui tout seul alors que sa Hope les adorait et que lui ne pouvait même pas profiter du goût. Et puis l'important c'était de récupérer se sbiscuits.
avatar
Admin
Messages : 638
Framboises : 2450
Date d'inscription : 14/10/2012
Age : 19
Localisation : Dans les couloirs. Faux en mains pour tuer un vampire
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Privé Samuel] << J'aime bien être sur le toit. Y a personne pour me faire chier comme ça. >>

le Sam 24 Déc - 15:38



Tranquillement posé sur sa branche, Courtney mangeait patiemment les derniers biscuits du paquet, ne se doutant pas une seule seconde que le brun était présent non loin et qu’il l’observait pour trouver le meilleur moyen de l’atteindre. Au moment où la brune se fit mentalement la remarque qu’elle devait avoir des gênes de chat pour aimer se trouver en hauteur, elle fut brusquement coupé dans ses pensées en sentant deux bras familiers l’enlaçait. Lâchant le paquet sans chercher à savoir où il atterrissait, la brune se laissa volontiers capturer une fois au sol, ne râlant même pas lorsque son petit-ami vint dérober le biscuit qu’elle avait gardé en bouche.

_Je peux savoir d’où tu voles mes biscuits, toi. Tu n’en auras pas d’autres !

« Eeeh ? Tu me laisserais mourir de faim ? Espèce de sans cœur ! »

Une lueur malicieuse dans le regard, la brune suivit le regard du brun pour chercher le paquet et fut surprise de voir qu’il était en bon état. Vu leurs chutes, le brun avait eu de la chance qu’il ne roule ni ne tombe dessus et réduise ce qu’il restait en miette. Enfin, si tant est qu’il y ait encore quelque chose dans le paquet …

_Je ne t’ai pas fait mal, j’espère

« Il en faut plus que ça pour me faire mal, je ne suis pas en sucre ! »

_Tu sais que tu mérites une punition ma petite louve.. ~

Avant même d’avoir le temps de réagir à la lueur dans les yeux verts de son petit-ami que Courtney se retrouva à éclater de rire à cause des mains chatouilleuses de ce dernier. Essoufflé après ce qu’il venait de lui faire subir, elle prit quelques secondes pour retrouver son souffle après avoir autant rigolé. Mais, lâché à moitié par le brun, elle commença à chercher un moyen pour s’enfuir et lui voler le paquet juste sous ses yeux avant que son regard ne capte un paquet de biscuit à l’odeur encore plus alléchante que ceux au chocolat.

_Quelle dommage, moi qui t’avais obtenu des mini-tartelettes à la framboise et toi tu me voles mes biscuits au chocolat.. Je vais devoir compenser…

Obnubilé par le paquet de biscuit tenu par le brun, la brune ne sentit pas l’arnaque que ce dernier prévoyait et, sans surprise aucune, elle se jeta sur le paquet lorsque ce dernier le lança. Une fois celui-ci en main, elle l’ouvrit un peu plus et ne se fit pas prier pour engouffrer une tartelette dans sa bouche. Grâce à la joie de ce qu’elle mangeait, ses attributs de loups firent leurs apparitions, ainsi qu’un sourire d’enfant heureux sur ses lèvres tandis qu’elle savourait sa mini-tartelette. En tailleur sur le sol, elle engouffra une seconde tartelette dans sa bouche une fois la première finis avant de finalement rejoindre le brun et déposer un baiser sur sa joue pour le remercier. Lorsqu’elle remarqua qu’il restait encore quelques biscuits dans le paquet, elle fit la moue.

« Zut … J’aurais du les manger plus vite pour qu’il ne t’en reste pas ! »

Taquine, elle tira la langue à son petit-ami avant de finalement se rasseoir au sol pour savourer ses mini-tartelettes. N’ayant rien de prévu maintenant qu’elle avait récolté les informations qu’elle voulait auprès de la blonde, elle ne voyait aucun inconvénient pour s’installer au sol et passer un moment tranquille. Mais, prise d’une pulsion affective, elle tira le brun pour qu’il la rejoigne et elle s’installa sans gêne entre ses jambes, le dos contre son torse, tout en mangeant ses gâteaux à elle.
Tout en regardant ce qui l’entourait, la brune repense aux paroles de la blonde vis-à-vis de leur ami roux, et elle ne put s’empêcher de demander au brun ce qu’il pensait de son absence.

« Tu crois que Fire va bien ? Je sais que ce n’est qu’un crétin finis, mais ça m’inquiète qu’il ne donne de nouvelle à personne … Tu crois qu’il va revenir ? En tout cas j’espère … »

Même si elle ne le disait pas, elle avait peur que ni lui ni Chiaki ne fasse le premier pas l’un vers l’autre, et que le rouquin finisse par ne jamais revenir au Japon. Elle avait un peu de mal à s’imaginer continuer à vivre sans un stupide rouquin pervers dans ses proches à sermonner presque toute la sainte journée à cause de sa perversité … L’absence du rouquin causait un certain vide dans ses journées, et elle espérait plus que tout que ce vide soit vite comblé par le retour du sang-pur de feu. Quand bien même le brun la comblait plus que tout, l’absence d’une personne qu’elle considérait comme étant un membre de sa famille causait un vide dans son cœur.

avatar
Messages : 357
Framboises : 2161
Date d'inscription : 14/10/2012
Localisation : En train de faire l'idiot sur une table :)
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Privé Samuel] << J'aime bien être sur le toit. Y a personne pour me faire chier comme ça. >>

le Lun 26 Déc - 7:31
<



Samuel récupéra son paquet de chocolat tranquillement alors que la brune était parti à la recherche de ses tartelettes. Le brun était ravi de voir en récupérant son bien qu’il restait encore quelques biscuits au fond du paquet. Très peu sur la quantité de base, mais il y en restait quand même. De ce fait, avant d’être encore victime de vol, il préféra commencer à la manger tout de suite en attendant le retour de sa brune.

Le sang-pur s’adossa donc sur le premier arbre disponible et savoura chacun de ces en-cas/. Il prenait tout son temps pour savourer le goût du chocolat. Déjà qu’il n’en mangeait pas souvent parce qu’il lui fallait un foutu sort pour le rendre gustatif, il était donc naturel qu’il prenne tout son temps et tout son plaisir à y manger
Voyant la brune arriver vers lui, tartelettes à la main et attributs de louve sortis, Samuel sourit. Il sourit de la voir aussi mignonne dans son apparence et son comportement mais aussi que vu l’allure qu’elle dégageait, elle ne semblait pas vouloir reprendre ses précieux biscuits, et ç’’était une bonne chose

« Zut … J’aurais du les manger plus vite pour qu’il ne t’en reste pas ! »

Le regard amusé, Samuel croqua un biscuit avant de protéger les autres de Courtney. Il était hors de qustion qu’elle envisage de terminer son plan.

_Je t’aurais sucé en vengeance ! J’aurais récupérer mes hémoglobines au moins !


De ses canines sorties à la simple pensée de mordre la brune, Samuel finit de croquer son biscuit fin de prendre un autre. Il ne s’attendit pas à ce que sa petite-amie le tire vers le sol mais ne se plaignit point, se plaisant à être à sa proximité. De plus qu’elle devenait beaucoup plus câline et tactile qu’avant, il ne savait pas à quoi cela était dû, mais c’était loin de lui en déplaire, alors il en profitait un maximum. Finissant son avant-dernier biscuit, le sang-pur aux yeux verts déposa un baiser sur la joue de la brune avant d’entamer à contre cœur, le dernier délice chocolaté qui lui restait.

« Tu crois que Fire va bien ? Je sais que ce n’est qu’un crétin finis, mais ça m’inquiète qu’il ne donne de nouvelle à personne … Tu crois qu’il va revenir ? En tout cas j’espère … »

Entendre sa belle parler de son meilleur ami parti, le brun arrêta quelques secondes sa dégustation. Elle s’inquiétait c’était normal, Fire et elles avaient fini pas former des liens étroits malgré leurs débuts fâcheux… Mais il essaya plutôt de réfléchir à ce qu’il pouvait lui dire sans l’attrister. Jusqu’à ce matin, il était sûr que Fire allait revenir et que tout le monde se préoccupait pour rien, mais ça c’était avant qu’il reçoive un colis contenant le cadeau d’anniversaire de Fire pour Courtney mais aussi une enveloppe qui lui était adressé..  

_A vrai dire, sachant qu’il a rompu chez Chiaki et qu’il est retourné chez son père, je doute qu’il s’amuse. Il ne veut peut-être pas nous embêter avec ses problèmes Mais quant au fait de revenir, je ne vois pas pourquoi il ne le ferait pas. Je veux dire il est parti sans prévenir, c’est pas son genre, donc bien sûr que oui, il a intérêt sinon je vais le chercher moi-même

Sa lettre adressée en espagnol n’avait rien dit qui était susceptible de conforter Samuel dans son hypothèse. La majorité de la lettre parlait du cadeau et de menaces taquines du fait de bien traiter Courtney. Fire n’avait évoqué aucun retour possible ce qui le faisait envisager le pire, il avait même précisé de ne pas chercher à lui répondre.  Pourtant ce n’était pas le genre de son petit-ami, ce n’était pas l’attitude du Fire qu’il connaissait ou que B connaissait. S’il cherchait à s’en aller d’Amérique, il aurait fait une blague, insulter le destin et deux trois personnes et jurer qu’il reviendrait avec opportunisme, en bon rebelle qu’il est.
D’habitude tout ce qui concernait le sang-pur de feu mêlait joie et perversité, il n’avait pourtant pas ressenti cette atmosphère en lisant sa lettre, ce qui pouvait confirmer que Fire n’était pas dans ses humeurs habituelles et visiblement il ne voulait que personne ne s’en mêle. La seule chose qui le confirma que c’était bien son rouquin de meilleur ami qui avait écrit la lettre était un PS : « S’il arrive quoi que ce soit à Chiaki à cause de toi, je te jure que je ne pardonnerais pas Samuel ! Laisse mon ange tranquille un peu et concentre toi sur ma Courtney, et surtout ne délaisse pas B par omission ! Ta sœur est plus vulnérable que tu ne le penses !  »
Au final le sang-pur enlaça sa petite-amie dans ses bras chercha un autre sujet bien plus divertissant pour détourner la brune des pensées du départ du rouquin. Tels que le nouveau professeur qui était aimé de tout le monde, ou encore de ses deux renards et de leur aventure dans le bâtiment hanté qu’il avait dû réprimander.

~

Le matin de la journée d’anniversaire de Courtney, Samuel se réveilla tôt, un peu plus tôt que d’habitude car il avait plusieurs choses à faire avant le réveil de sa brune. Il s’assura d’être le plus silencieux possible et de ne pas s’éloigner trop longtemps d’elle, histoire qu’elle détecte toujours sa présence et ne se lève pas dans l’immédiat.
En premier lieu il décida de s’occuper de ce qui lui était des plus éreintant. En ouvrant une fenêtre, Samuel apprécia la brise glacial qui effleura sa peau avec plaisir. Mais n’abusa pas longtemps car il avait réellement besoin de faire autre chose. Le sang-pur aux yeux verts s’obligea à se concentrer et joignit ses deux mains. Ce qu’il s’appretaît à concrétiser était très délicat son but c’était de faire neiger , mais lui il possédait la magie de la glace qui se révélait complexe.  Il devait trouver la bonne combinaison de glace et d'eau pour créer la plus belle et réaliste neige qu’il le faut . Et il devait réussir à la faire tomber pendant au moins la moitié de la matinée et cela lui demandait un travail magique et de concentration conséquente.
Content de lui en voilant les flocons tomber du ciel, Samuel referma la fenêtre et courut dans la sall-de bains, faire couler un bain puis ensuite dans la petite cuisine pour avoir la possibilité de faire un petit-déjeuner matinal à l’amour de sa vie.
Détectant le réveil imminent de la brune, Samuel abandonna toute entreprise avant de grimper sur le lit rejoindre sa petite-amie. Il n’était vêtu que d’un pantalon et était complètement torse nu pour le plaisir de la louve. Bien qu’elle était à moitié réveillée, le sang-pur de glace s’empara de ses lèvres avec tendresse et envie à la fois alors qu’il montait sensuellement sur le lit la rejoindre.. Il désirait être le premier à le lui souhaiter !

_Joyeux anniversaire mi amor ♥ !

L’embrassant à nouveau quelques secondes plus tard, Samuel se rapprocha de la brune, affriolé par sa proximité et ses lèvres mais décida à contre cœur de rompre ce second baiser qui l’incitait à retourner sous la couette et voir-même à tomber dans la passion s’il s’intensifiait.

_Tu sais, tu devrais regarder par la fenêtre..
La vampire de glace laissa le regard de la sang-pur se diriger vers la fenêtre, en perdant pas une miette de l’expression qu’elle arborait en voyant la neige. Depuis, petits, Samuel savait que Courtney rêvait de neige. Elle adorait ce fruit de saison rare qui pouvait parfois faire le relou et décider ne pas se montrer. Alors maintenant qu’il en avait les moyens, même si ça bouffait son énergie, Samuel ne se pria pas pour pouvoir offrir cette surprise à sa louve le jour de son anniversaire et il était prêt à le refaire tous les autres jours de l’année.

Sans surprise, il ne douta pas que la brune s’éloignerait de lui pour admirer le spectacle extérieur et se dirigea en direction de la fenêtre juste après elle. L’enlaçant de derrière et nichant sa tête dans le creux de sa nuque, Samuel regarda sa neige tomber avant de donner un peu plus d’affection à sa petite amie en déposant des baisers furtifs près de sa joue, sans son cou ou encore sur son épaule.

_J’ai pensé que ce serait un comble un autre anniversaire de ma Ho’ sans neige et comme j’ai des pouvoirs qui peuvent me faire un changer la donne, je ne pouvais pas ne pas les utiliser  pour aujourd’hui

Un joyeux et apaisant sourire pouvait se lire sur les lèvres du vampire. Faire autant plaisir à son amie de toujours avait un étonnant effet reposant sur lui, sinon d’habitude, il vivait au jour ses émotions et ne se laissait pas forcément répercuter par les autres.

____
1ere direction
Toute fois le calme fut perturbé bien vite lorsqu’une boule de neige sauvage vient frapper le rebord de la fenêtre, les menaçant de leur donner un coup de froid à tous les deux.  Intrigué, le vampire regarda qui était l’auteur de cette fausse blague avant de sourire en la reconnaissant

_Alors qu’est-ce que vous attendez, il neige !



Dernière édition par Samuel Johan Mercedes le Dim 29 Jan - 22:40, édité 1 fois
Contenu sponsorisé

Re: [Privé Samuel] << J'aime bien être sur le toit. Y a personne pour me faire chier comme ça. >>

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum